Riolo : « D’une pauvreté terrible à part Aubameyang »

Sur les ondes de RMC, Daniel Riolo n’a pas été tendre avec la prestation des Olympiens sur la pelouse de Benfica jeudi soir en Europa League (2-1).

Daniel Riolo © Icon Sport

Dans la lignée de ses dernières performances, l’OM a été en difficulté lors du match aller face au Benfica. Dominés et en manque d’inspiration, les Phocéens ne repartent cependant de l’Estadio da Luz qu’avec un déficit d’un but grâce à la réalisation de Pierre-Emerick Aubameyang (2-1).

Dans l’After Foot, Daniel Riolo a pointé du doigt le niveau affiché par les joueurs de Jean-Louis Gasset. « L’OM c’est d’une pauvreté terrible à part Aubameyang qui est une sorte de gars qui cache un peu la médiocrité autour de lui. Au début tu as vraiment le sentiment que Benfica est vraiment au-dessus techniquement et que si ça se met en route, ils peuvent les rouler. »

Le journaliste de RMC estime que le coach marseillais doit revenir à des choses simples en raison des nombreuses absences. « Ils en sont à cinq défaites de suite l’OM, parce que ce jeudi soir ils ont perdu mine de rien. Ils sont sur une série de défaites, ça ne va pas et ils ne trouvent pas la bonne animation… Écoute mon vieux, tu mets Aubameyang tout seul devant et tu fais un milieu renforcé à cinq… Fais un truc un peu plus simple où tu sécurises parce que de toute façon tes mecs ne sont pas assez forts au milieu. Tes mecs ne sont pas assez forts pour développer quelque chose, on n’arrive pas à développer du jeu. L’OM ne développe pas de jeu. Les Marseillais ne peuvent gagner ce match que dans le combat, ce n’est pas techniquement qu’ils vont le gagner. Il n’y a pas de match ce week-end, il va falloir qu’ils bossent et ça va être en poussant physiquement et en mettant une pression et une grosse, grosse intensité. Il n’y a que comme ça que l’OM peut faire basculer la double confrontation. »