Longoria n’était pas pour la venue de Gasset selon Riolo

Alors que Jean-Louis Gasset réalise un excellent début d’aventure à l’OM, Daniel Riolo affirme que Pablo Longoria n’était pas en faveur de la venue du technicien tricolore.

Jean-Louis Gasset, OM Clermont © Icon Sport

L’ancien adjoint de Laurent Blanc au PSG et à Bordeaux a ramené des sourires et surtout des victoires à l’OM. Pour ses premiers pas sur le banc du club français, Jean-Louis Gasset s’est imposé devant le Shakhtar Donetsk 3-1, au stade Vélodrome, avant de récidiver contre Montpellier en Ligue 1 (4-1), puis face à la lanterne rouge du classement, le Clermont Foot, ce samedi (5-1).

Comme l’a rapporté RMC, le directeur sportif de l’OM, Mehdi Benatia, serait à l’origine du départ de Gennaro Gattuso et surtout de l’arrivée de l’ancien entraîneur de l’AS Saint-Etienne et de la Côte d’Ivoire, après que Pablo Longoria ait indiqué vouloir « un coach français » et connaissant bien la Ligue 1.

« Ça ne lui ressemble pas du tout »

Sur RMC, le journaliste Daniel Riolo a lui une lecture bien différente du remplacement de Gennaro Gattuso, le mois dernier, malgré l’article de son collègue Fabrice Hawkins : « Moi, je maintiens l’emprise One team football sur l’OM et la bande des Stéphanois. Que (Mehdi) Benatia ait eu l’idée parce que quelqu’un lui a transmis et qu’il a poussé cette bonne idée… Après, on ne me fera jamais croire que (Pablo) Longoria était pour. Ça ne lui ressemble pas du tout et je pense qu’il ne savait même pas qui c’était. Benatia, évidemment vu qu’il veut s’installer, il faut qu’il dise qu’il a eu une bonne idée vu que ça va mieux avec les résultats. Parce que je pense qu’on n’aurait pas cette discussion-là s’il y avait eu encore deux défaites de l’OM. Il ne serait pas venu dire ‘eh c’est mon idée Gasset’. La communication pour la communication, ça me fatigue un peu ».

Par contre, le pilier de L’After foot ne semble pas fatiguer de faire des raisonnements se basant manifestement sur rien d’autre qu’un ressenti. Certes, depuis son arrivée à Marseille, Pablo Longoria n’a jamais engagé un coach français, mais l’urgence de la situation – l’OM a dû trouver un coach en 24h ou 48h – et la période de recherche – février – ont limité les possibilités et plaidé pour un profil permettant d’éviter le problème de la barrière de la langue. Et il n’est pas exclu que Mehdi Benatia donne une bonne idée, si ?

Un article lu 3493 fois