« J’attends de voir », Petit refuse de s’enflammer après les deux victoires

L’OM vient d’enchaîner deux victoires de rang. Mais le champion du monde 1998 Emmanuel Petit demande d’attendre avant de s’enflammer.

Jean-Louis Gasset, OM © Icon Sport

Contre le Shakhtar Donetsk, pour la première de Jean-Louis Gasset sur le banc marseillais, l’OM s’est imposé 3-1, et ce dimanche, en Ligue 1, les Phocéens en ont mis 4 à Montpellier – score final : 4-1. 7 buts en deux rencontres, pour 2 encaissés, et 2 victoires. L’Olympique de Marseille semble à nouveau sur le droit chemin, après n’avoir gagné qu’une seule rencontre en 2024, contre les amateurs de Thionville (1-0), en Coupe de France. Il y a du mieux de façon très manifeste, comme l’a souligné le technicien de 70 ans devant les médias. Selon l’ancien adjoint de Laurent Blanc, les joueurs ont « retrouvé de la confiance« , et notamment des recrues un peu décevantes depuis le début de la saison, comme Iliman Ndiaye et Ismaïla Sarr.

Consultant sur RMC, Emmanuel Petit a salué le renouveau de l’OM, tout en relativisant sa portée, dans le but d’observer l’attitude de l’équipe dans les prochaines semaines, après l’enchaînement des rencontres : « Quand un entraîneur arrive en cours de saison, il y a toujours une dynamique positive qui s’installe sur les deux semaines qui suivent. Tu as toujours un changement de mentalité, un changement de comportement, des joueurs qui jouent bien mieux… J’attends de voir ce qu’il va se passer à partir de mi-mars. Parce que là, les échéances seront très importantes en Coupe d’Europe mais également en championnat. Là, ils vont jouer gros ».

Petit a un doute sur l’Europe

L’ancien milieu de terrain est revenu en arrière pour étayer ses doutes : « Aussi loin que ma mémoire me le permet, sur la première partie de la saison, avec l’enchaînement des matchs tous les trois jours, ils étaient cramés physiquement, ils n’y arrivaient pas au bout d’une demi-heure de jeu. Non, moi je dis aujourd’hui, je ne vais pas m’enflammer. Je ne suis pas spécialement convaincu que l’OM puisse attraper une place de Coupe d’Europe ».

Le retard est effectivement important : Marseille, 9e du classement, compte 33 points. Le 4ᵉ, Nice, en a 40 ;  le 5ᵉ, Lille, 38 et le 6ᵉ, Lens, 36. Il faudra que l’OM fasse un meilleur parcours que ces équipes en L1 sur la fin de la saison pour rêver de les rattraper. Or, dans le lot, seul le LOSC joue encore la Coupe d’Europe (Ligue Europa Conférence), comme les Phocéens…

Un article lu 1489 fois