Gasset : « En cinq jours, on a retrouvé de la confiance »

Jean-Louis Gasset a livré son analyse du match OM-Montpellier (4-1). Le technicien se réjouit que ses troupes aient repris confiance.

Jean-Louis Gasset, OM © Icon Sport

Dimanche soir, l’OM a livré un match abouti contre Montpellier, à l’occasion de la 23e journée de Ligue 1. Les Phocéens ont remporté leur premier match depuis le 17 décembre 2023. De quoi réjouir leur entraîneur Jean-Louis Gasset.

Face aux médias, le technicien a évoqué le scénario du match. L’OM a encore une fois encaissé un but en début de rencontre : « Je signe pour tous les matches si on est mené et qu’on marque trois ou quatre buts… En cinq jours, on a retrouvé de la confiance. C’était la priorité. Le premier match était axé sur l’état d’esprit, mais ce n’était pas agréable à regarder. Là on a gardé l’état d’esprit et on a ajouté de la technique et de la maîtrise. »

« J’ai senti que la chape de plomb était moins lourde »

Gasset a notamment expliqué comment il était parvenu à relancer Iliman Ndiaye et Ismaïla Sarr : « Je leur ai dit que ce sont des joueurs à potentiel. Je devais d’abord parler avec les cadres, puis après avec les jeunes. Je leur ai dit que c’était dur ici, mais que s’ils avaient été choisis, ils allaient y arriver. Je les connaissais par rapport à mon travail en Afrique. Je voyais du potentiel en eux. Mais pour s’exprimer à l’OM, ça ne vient pas comme ça. Il faut un déclic, du temps… J’avais envie de le tenter maintenant, j’ai senti que la chape de plomb était moins lourde. »

Le natif de Montpellier refuse de s’enflammer : « La patte Gasset ? On verra plus tard. Si on n’avait pas fait ce qu’il fallait, cela aurait été un feu de paille. On est fin mai… pardon ça c’est la fin de mon contrat ! On est fin février, on ne doit pas se relâcher. Dans la vie, il y a des moments où tout va bien, d’autres où tout d’un coup il y a un bouleversement. Il faut trouver la clé, le code pour renverser la situation. »

Et de conclure : « J’ai parlé d’humilité dans le vestiaire. On ne voit pas plus loin que le match de Clermont le week-end prochain. J’ai vu leur prestation contre Nice, ils vont mourir sur le terrain. On ne nous donnera rien. »

Deux matchs, deux victoires. L’OM a rendez-vous avec Clermont, la semaine prochaine. D’ici-là, les Phocéens vont avoir du temps pour se reposer et travailler.