« Les footix répondront Dimitri », Valbuena se compare à Payet !

En interview, Mathieu Valbuena a évoqué le cas Dimitri Payet, à qui l’ancien joueur de Lyon est souvent comparé.

Dimitri Payet avec son bonnet de Noël © Icon Sport

C’est un jeu auquel les supporters marseillais peuvent parfois jouer : qui, entre tel illustre joueur de l’OM et tel autre, a le plus marqué l’histoire du club phocéen ? Cette fois-ci, le duel oppose Mathieu Valbuena à Dimitri Payet. Le premier, révélé aux yeux du football à Marseille, en 2007, lors d’une belle soirée de Ligue des Champions à Liverpool, a passé plusieurs saisons au stade Vélodrome (2006-2014), avant de s’exiler en Russie, de faire un passage très controversé à Lyon, puis de poursuivre sa carrière en Turquie, en Grèce et actuellement en Chypre.

Le second a fait un double passage à l’OM, d’abord de 2013 à 2015, puis de 2017 à 2023, avant de partir librement au Brésil, à 36 ans.

Payet « a manqué de régularité »

Invité sur la chaîne YouTube Massilia Zone, le milieu offensif a été interrogé sur une comparaison entre lui et le numéro 10 de l’Olympique de Marseille l’an passé. La réponse de l’international aux 52 sélections est sans appel : « Pour moi, cette question ne devrait même pas exister. Les footix répondront Dimitri (Payet). Sincèrement, il a énormément de talent et c’est agréable de jouer avec lui. Ce n’est pas le meilleur ami que j’ai eu dans un vestiaire mais j’aime beaucoup ces joueurs-là. Le problème de Dimitri, c’est qu’il a manqué de régularité. Les vrais me reconnaîtront qu’en gagnant beaucoup de choses à l’Olympique de Marseille… Footballistiquement et en terme de talent, je pense que Dimitri peut être supérieur à moi. Mais mentalement, il ne peut pas m’atteindre. Donc c’est ça le truc ».

https://twitter.com/LaMinuteOM_/status/1753850183715037210

Des titres et une trahison

Dimitri Payet n’a jamais rien gagner avec l’OM, tout en étant finaliste de la Ligue Europa en 2018 contre l’Atlético Madrid. De son côté, Mathieu Valbuena a remporté la Ligue 1 (2010), le Trophée des Champions (2010) et la Coupe de la Ligue à trois reprises (2010, 2011, 2012). Individuellement, le premier est supérieur statistiquement – 326 matchs, 78 buts, 95 passes décisives – au second – 330 rencontres, 38 buts, 58 passes décisives. Mais le Réunionnais, lui, n’a jamais signé à Lyon, comme l’a fait en 2015, un an après son départ de Marseille, l’actuel joueur d’Apolon Limassol.

Ce qui brouille son image auprès du public phocéen de manière irrémédiable.

Un article lu 1509 fois