Mercato : l’OM s’intéresse à un attaquant de la Juventus

L’OM aurait coché le nom de Samuel Iling-Junior pour améliorer son secteur offensif. Le joueur évolue pour l’instant sous la tunique de la Juventus de Turin.

Samuel Iling-Junior, Angleterre Espoirs © Icon Sport

Le club olympien pointe actuellement à la 8e position du classement de Ligue 1. Malgré le match contre Lyon (3-0), son attaque fait peine à voir depuis le début de la saison. L’équipe n’a inscrit que 18 buts en 14 journées. Un total très éloigné de celui des années précédentes. La situation pousse les dirigeants à envisager un recrutement lors du mercato hivernal.

D’après les informations obtenues par Tuttosport, Pablo Longoria lorgne du côté de la Juventus de Turin pour trouver un renfort susceptible de changer la donne. Le président de l’OM s’intéresserait à la situation de Samuel Iling-Junior, ailier gauche de 20 ans, qui bénéficie d’un temps de jeu très réduit dans le Piémont.

Trois clubs anglais sur le coup

Sous contrat jusqu’en juin 2025, l’international Espoirs anglais n’a pris part qu’à 5 rencontres de Serie A, cette saison, pour 1 passe décisive. Transfermarkt évalue son possible transfert à hauteur de 9 millions d’euros. Une somme dans les cordes des finances de l’OM. Sauf que la Juve attendrait entre 15 et 20 millions pour se séparer de lui. Et là ça coince davantage.

Le média précise que Tottenham est aussi sur le coup. L’équipe d’Ange Postecoglou, dont les résultats se sont dégradés, fait face à plusieurs blessures et pourrait tenter le coup avec le Turinois. Mais Brentford et Fulham seraient aussi intéressés.

Samuel Iling-Junior a rejoint la Juventus de Turin en septembre 2020, en provenance des équipes de jeunes de Chelsea. Le joueur ne totalise que 23 apparitions avec l’équipe première, pour 1 but et 3 passes décisives. Il s’est montré plus prolifique avec l’équipe U23, où son bilan atteint 5 buts et 2 passes décisives en 13 matchs.

Les modifications étaient mineures et concernaient principalement la ponctuation pour une meilleure clarté du texte.

Un article lu 2188 fois