Dugarry démolit l’OM malgré la victoire sur Lyon

Christophe Dugarry a donné son sentiment sur la victoire obtenue par l’OM contre Lyon (3-0). Le consultant reste très critique.

Christophe Dugarry © Icon Sport

Mercredi soir, l’OM a fait chavirer un stade Orange Vélodrome comme il ne l’avait pas fait encore cette saison. Les hommes de Gennaro Gattuso ont largement dominé leurs adversaires lyonnais, qui sont effectivement au fond du trou depuis plusieurs semaines. Le parcours 2023-2024 fait que personne ne va s’enflammer. Mais Christophe Dugarry encore moins que les autres. Le champion du monde 1998 n’a tout simplement pas été conquis par les Phocéens.

« Je n’ai pas trouvé l’OM très bon, juge le champion du monde de 98. Je trouve que cette équipe a du caractère et qu’elle fait les efforts. Gattuso croit en son équipe, il a une ambition au niveau du jeu avec beaucoup de joueurs offensifs. Mais je vois des joueurs limités, a déclaré l’ancien attaquant au micro de RMC Sport. Je ne suis pas persuadé que le match de mercredi démontre quoi que ce soit. Je n’ai pas trouvé un OM spécialement conquérant. Ils étaient face à un adversaire nullissime ! »

« Ils auraient gagné même à 20 % »

Dugarry considère que Lyon est trop faible pour tirer le moindre enseignement de cette rencontre : « L’OM a été meilleur sur d’autres matchs sans avoir été récompensé, comme à Monaco. L’OM a fait ce qu’il fallait mercredi. Mais ce n’est pas un match référence. Gattuso a été courageux de mettre une nouvelle organisation. Mais par exemple, je ne suis pas emballé par le duo Vitinha-Aubameyang. Cet OM a fait le boulot, mais l’adversaire était tellement faible. Ils auraient gagné même à 20 %. »

Ce type de déclaration est à placarder dans le vestiaire. A marteler aux joueurs, en faisant attention à ne pas entamer leur confiance. Depuis 1998, année marquée par une vague intense de critiques à son encontre, Christophe Dugarry a embrassé le rôle de maître critiqueur. Comme pour prendre sa revanche. Tant qu’à faire, autant en tirer quelque chose…

Un article lu 5063 fois