V. Germain : « Je n’ai pas du tout un souvenir catastrophique de l’OM »

Valère Germain est revenu sur son passage à l’OM. L’attaquant en garde un bon souvenir, malgré les critiques.

Valère Germain, OM © Icon Sport

Entre 2017 et 2021, Valère Germain a défendu le maillot olympien. Le natif de Marseille a disputé 159 matchs, pour 31 buts et 14 passes décisives. Un rendement jugé insuffisant par de nombreux observateurs. Doté d’un gros salaire, le joueur a attendu la fin de son contrat pour partir.

L’attaquant de 33 ans est revenu sur ces quatre années dans un entretien accordé à So Foot. Lui n’en garde pas un mauvais souvenir : « Petit, j’avais un rêve : c’était de jouer à l’OM. Et je l’ai réalisé ! La première année s’est bien passée là-bas. Avec notamment en point d’orgue cette finale de Ligue Europa à Lyon face à l’Atlético, ce record de points pour un quatrième de championnat avec des ambiances magnifiques au Vélodrome. »

« J’essayais de ne pas faire attention à ce qu’il se disait »

Valère Germain n’a pas été épargné par les critiques durant cette période. Il a néanmoins apprécié l’ambiance au sein du groupe olympien : « J’ai eu la chance que cela se passe vraiment bien au quotidien avec mes coéquipiers. Il y avait une super ambiance dans le vestiaire, je m’entendais bien avec tout le monde, et ce, même si, la deuxième année, on n’a pas eu des résultats exceptionnels. Et puis, j’essayais de ne pas faire attention à ce qu’il se disait. Bien sûr, de temps en temps, tu entends les critiques, mais une fois que je rentrais chez moi, j’oubliais tout. »

Le fils de Bruno Germain pense que certains supporters l’avaient dans la ligne de mire : « L’OM est un club très médiatisé, donc quand tu es sous les feux des projecteurs, c’est plus intense qu’ailleurs. Et puis c’est l’époque des réseaux : dès que quelque chose sort, cela prend des proportions incroyables. C’était peut-être une petite mode aussi de m’attaquer, une critique facile. Mais je ne me sens pas mal du tout en tout cas quand je repense à ça, c’est le foot d’aujourd’hui. Je suis content de ce que j’ai fait là-bas. J’aurais pu faire mieux, mais je n’ai pas du tout un souvenir catastrophique de Marseille », a-t-il poursuivi.

Après son départ de l’OM, Valère Germain a rejoint Montpellier, où il est resté deux ans (7 buts et 4 passes décisives en 68 matchs). Il évolue aujourd’hui à Macarthur (Australie).

Un article lu 1032 fois