Textor négocie à la baisse un attaquant phocéen

John Textor tente de recruter à prix réduit un Marseillais.

John Textor OL Lyon © Icon Sport

Propriétaire de Lyon, contre qui l’OM va jouer un match en retard le mercredi 6 décembre, possiblement au Vélodrome, l’Américain John Textor est également impliqué à Crystal Palace (Angleterre), à Molenbeek (Belgique) et à Botafogo (Brésil). C’est dans ce dernier que l’ailier Luis Henrique (21 ans) est prêté depuis juillet 2022, et jusqu’au 31 décembre 2023.

Selon les révélations de La Provence, John Textor négocie actuellement avec Pablo Longoria pour conserver le Brésilien au-delà de cette date, mais pas au tarif initialement envisagé par l’option d’achat, soit entre 6,5 millions d’euros – selon UOL Esporte – et 8 millions d’euros – d’après Globo. L’Américain tente de recruter Luis Henrique « à la baisse », alors que selon Transfermarkt, la valeur marchande de ce dernier, sous contrat à l’OM jusqu’en 2025, est de 6 millions d’euros.

Luis Henrique a « montré qu’il avait du potentiel, mais… »

La Provence a donné la parole à Gilberto Perez Giba, un suiveur de Botafogo, qui décrit pourquoi l’ailier prêté par Marseille ne vaut a priori pas son prix, ce qui justifie les intentions de John Textor : « Luis Henrique a montré l’étendue de son talent et a beaucoup aidé l’équipe à se maintenir en tête du championnat. Dans sa meilleure période, au cœur de l’été, il a eu des problèmes à l’épaule qui l’ont tenu éloigné des terrains trois semaines. Depuis, il n’a quasiment plus de temps de jeu. Il a montré qu’il avait du potentiel, mais il est trop inconstant pour démarrer chaque rencontre. Au club, personne ne dit ouvertement que sa mise à l’écart est liée à son contrat. Certes, les supporters s’interrogent sur sa gestion, mais la réalité est qu’il n’a jamais joué à un niveau permettant de critiquer les choix du coach ».

Décevant à l’OM de 2020 à 2022, Luis Henrique l’est donc aussi à Botafogo sur la globalité de son parcours dans le club. Cette saison, le droitier a fait 54 apparitions, pour seulement 4 buts et 6 passes décisives.

Un article lu 3565 fois