Abriel : « Je ne sais pas ce que Gattuso veut faire »

L’ancien milieu de l’OM, Fabrice Abriel, se dit perdu face à ce que propose le coach italien, comme ses joueurs.

Gennaro Gattuso, OM © Icon Sport

Dans un entretien donné à La Provence, le champion de France 2010 avec l’Olympique de Marseille, qui estime que l’équipe est « un mystère » et demeure « imprévisible », « dans le mauvais sens du terme », s’avoue incapable de déchiffrer les intentions du nouveau coach de l’OM : « Je ne sais pas ce que (Gennaro) Gattuso veut faire. Il semble vouloir un 4-2-3-1 avec (Amine) Harit en meneur de jeu, mais l’équipe ne joue pas pour lui. Le ballon ressort trop lentement, Harit se retrouve toujours do au but et sans le soutien de (Jordan) Veretout ou (Geoffrey) Kondogbia ».

« Je vois beaucoup Vitinha courir, c’est bien, mais… »

Avant de critiquer les individualités, notamment offensives : « Certains éléments dont le jeu est illisible. C’est compliqué de deviner quand (Iliman) Ndiaye va lâcher son ballon, d’anticiper les zones visées par (Geoffrey) Kondogbia, les déplacements de (Jordan) Veretout… Renan Lodi aussi. Je vois beaucoup Vitinha courir, c’est bien. Mais, franchement, on ne va pas se mentir sur les qualités de ce garçon. Autour de lui, (Iliman) Ndiaye ou (Ismaïla) Sarr… Ce sont des bons petits joueurs, ils ont du talent, mais ils n’ont pas la personnalité pour jouer à l’OM ».

Par ailleurs, Fabrice Abriel dédouane le président de l’OM de toutes les responsabilités : « Ce n’est pas Pablo Longoria qui est sur le terrain. Est-ce Longoria qui n’en fait qu’à sa tête ? Est-ce que ce sont des consignes dictées par (Frank) McCourt ? Le club renvoie l’impression que personne n’est aligné. Et certains décisionnaires ne semblent plus impliqués ».

La trêve internationale devrait permettre aux Phocéens, et à Gennaro Gattuso, de recharger les batteries puis de travailler. En espérant des résultats plus favorables en L1, alors que le calendrier jusqu’à fin décembre offre à l’OM les 7 derniers du championnat – Strasbourg (15e), Rennes (13e), Lyon (18e), Lorient (16e), Clermont (17e), Montpellier (12e).

Un article lu 1364 fois