Dugarry : « Comment Deschamps peut penser que Koundé est l’homme de la situation ? »

Sur les ondes de RMC, Christophe Dugarry s’est prononcé sur le duel à distance entre Jonathan Clauss et Jules Koundé en Bleu.

Christophe Dugarry © Icon Sport

Le champion du monde 98 s’est d’abord félicité de voir enfin un profil offensif comme celui de Clauss occuper le côté droit de la défense française : « Quel bonheur d’avoir un latéral qui fait des passes vers l’avant, mais quel bonheur ! Je n’en pouvais plus des passes vers l’arrière de Koundé. C’était d’une purge… C’était horrible… Il n’allait même pas jusqu’au centre. Et encore, si ce n’étaient que les centres les problèmes. Dès qu’il recevait un ballon dans son couloir, il était orienté vers l’arrière, c’était insupportable. »

Le consultant estime qu’il est primordial d’abord des latéraux qui participent au jeu, tout le contraire de Jules Koundé, défenseur axial de formation : « Je l’ai connu à Bordeaux avec Lizarazu, qui te donnait un ballon et qui te proposait quelque chose. Il n’y a rien de mieux pour un joueur qui est dans son couloir offensif que d’avoir un latéral qui te propose quelque chose. C’est béni des Dieux d’avoir un gars comme ça. Quand je voyais Dembélé ou Coman avec ce pauvre Koundé, ça me faisait de la peine pour eux. Je ne comprends pas comment Deschamps, qui est câblé en tant qu’entraîneur, peut penser une seule seconde que Koundé soit l’homme de la situation au poste d’arrière droit ?« 

Un article lu 2368 fois