Rothen : « J’aime que ce soit plus clair avec Marcelino, mais… »

Jérôme Rothen a donné son sentiment sur le mercato et le début de saison de l’OM. L’animateur-consultant pense que Marcelino a besoin de temps, mais s’interroge sur le schéma que le technicien souhaite mettre en place.

Jérôme Rothen © Icon Sport

Sur les ondes de RMC Sport, Jérôme Rothen a donné son avis sur l’été olympien. L’ancien Parisien considère que Marcelino va avoir besoin de temps pour inculquer son football à ses troupes : « Est-ce que l’effectif de l’OM est plus fort que celui de l’an dernier ? Pour l’instant, je n’ai pas de réponse à ça. L’entraîneur vient d’arriver, il va avoir ses idées. Il faut être indulgent avec lui pour mettre ses idées en place, parce que c’est une méthode complètement différente. Ça prend du temps quand tu changes comme ça l’équipe. C’est pour ça que je suis contre la politique de Pablo Longoria, depuis quelques années. Parce que quand tu changes huit joueurs après avoir fini aux portes de la Ligue des Champions, et tu l’as repris dans le nez parce que tu es éliminé au tour préliminaire… »

« Je suis encore sceptique sur son 4-4-2 »

Rothen trouve l’équipe d’un bon niveau sur le papier, mais s’interroge sur plusieurs éléments, à commencer par le 4-4-2 de Marcelino : « Si tu regardes l’équipe, avec les moyens de l’OM, franchement, elle a de la gueule. Mais on ne joue pas à la PlayStation, tu crées des affinités dans le vestiaire, de la complicité, de la complémentarité. Ce n’est pas en claquant des doigts. Ce n’est pas juste l’histoire de deux mois de préparation. J’aime que ce soit un peu plus clair avec Marcelino, Tudor n’était pas ma tasse de thé. Tactiquement, on sait plus ou moins ce que l’entraîneur veut mettre en place. Moi, ça me plaît. Après, est-ce qu’il aura des joueurs pour ? Je suis encore sceptique sur son 4-4-2 avec Sarr à droite et Correa à gauche, avec deux attaquants, avec seulement deux milieux. Je dis bon courage pour les deux milieux, parce qu’il va falloir courir ! »

L’OM dispose de quinze jours pour travailler, avant son prochain match programmé contre Toulouse, au Stade Orange Vélodrome.

Un article lu 2803 fois