Tensions entre Nantes et ses ultras avant le match contre l’OM

Nantes s’apprête à accueillir l’OM dans une ambiance très tendue. David Amaré, le nouveau directeur de la sécurité des Canaris, a pris des mesures qui ne plaisent du tout pas aux ultras des Canaris.

FC Nantes, Ultras, La Beaujoire © Icon Sport

Ce vendredi, le FC Nantes accueille l’OM dans l’enceinte de la Beaujoire. Un match qui devrait être disputé sur le terrain, mais aussi tendu en tribunes. Et pas du fait de la rivalité entre les supporters. Certaines décisions récentes des dirigeants canaris font enrager les ultras nantais. La situation pourrait même être difficile à gérer, en marge de la rencontre.

Amaré parti en guerre contre le mouvement ultra

Le 18 août, le nouveau directeur de la sécurité du FCN a adressé un mail à la Brigade Loire, visant à interdire un certain nombre d’objets : « Nous nous trouvons contraints de prendre des mesures immédiates à l’encontre de votre groupe. Ainsi, par mesure de sécurité, j’ai demandé à faire retirer le matériel suivant de la partie basse de la tribune Loire : les poteaux et enceintes, la nacelle servant à votre « capo », la structure métallique servant à accrocher la bâche au nom de votre groupe », a-t-il écrit.

Le groupe de supporters a réagi par le biais d’un communiqué : « Il semble évident que certaines personnes, au sein du club, n’aiment ni le FC Nantes ni ses supporters », a-t-il notamment répondu. Et de préciser : « Nous nous présenterons de nouveau aux grilles du stade avec notre matériel. » Un rassemblement serait prévu à proximité du stade.

Ce conflit fait suite au match Nantes-Monaco (3-3) lors duquel la Brigade Loire n’avait pas respecté les consignes du club. Plusieurs centaines de ses membres avaient pénétré au sein de l’enceinte sans se soumettre aux contrôles de sécurité et avec le matériel non autorisé, et en particulier la bâche au nom du groupe.

Près de 35 000 spectateurs devraient assister à la rencontre Nantes-OM, ce soir.

Un article lu 1585 fois