Di Meco : « On reproche à Longoria de prendre son temps ? Je ne comprends pas »

Sur les ondes de RMC, Eric Di Meco a souhaité calmer la négativité ambiante autour du choix de l’entraîneur.

Après avoir essuyé le refus de Marcelo Gallardo et celui de Paulo Fonseca, l’OM semble avoir fait de Marcelino, ancien entraîneur de l’Athletic Bilbao, sa nouvelle priorité. Le dossier du successeur d’Igor Tudor traîne, ce qui n’est pas du goût de certains dans les rangs des supporters et des suiveurs.

De son côté, Eric Di Meco ne comprend pas les attaques envers Pablo Longoria et estime que le président olympien a raison de prendre son temps pour sélectionner le coach idoine : « On attaque l’OM juste parce qu’à quinze jours de la reprise, le président est en train d’essayer de trouver la meilleure formule pour faire venir un entraîneur dans un club qui n’est plus un grand d’Europe. Du coup, il y a des contraintes, financières, sportives, données par le propriétaire, qui a perdu son entraîneur chaque année ces derniers temps. Pour les entraîneurs qui viennent, ce club sert souvent de tremplin. Donc, on reproche à un président de prendre son temps pour faire le bon choix ? Je ne comprends pas. Je veux bien qu’on fasse le procès de l’OM quand ils auront fait le choix et qu’on l’aura vu. Moi, je reste persuadé qu’il y a trois ou quatre choix, comme dans tous les clubs.« 

Un article lu 4849 fois