Info FM : trois pistes écartées pour le mercato

Plusieurs rumeurs ont garni les colonnes des gazettes consacrées au mercato de l’OM, ces derniers jours. Footmarseille.com fait un petit point.

Friio Longoria et Ribalta

Les rumeurs fleurissent avec le retour des beaux jours. C’est le cas chaque printemps. Mais parmi ces premiers bruits sur le recrutement de l’OM, rares sont ceux qui sont fondés. Ces derniers jours, le club phocéen a été associé aux noms de Bono (FC Séville), Moussa Dembélé (Lyon) et Daichi Kamada (Francfort).

Le premier a disputé 33 rencontres sous la tunique du club andalou, mais a perdu sa place de titulaire ces dernières semaines. Le second est en difficulté à Lyon, où il a perdu confiance. Quant au troisième, il se montre régulier en Bundesliga. Dembélé et Kamada ont le point commun d’arriver au terme de leur contrat.

Footmarseille.com a pris des renseignements sur les trois joueurs. Et selon nos informations, l’OM n’a pas d’intérêt pour leur dossier.

Le classement déterminant pour le mercato

Les dirigeants ont toujours un coup d’avance, analysant les forces et les faiblesses de l’équipe au fur et à mesure de la saison. Mais les trois derniers matchs seront déterminants pour le classement du club phocéen. L’OM accuse pour l’instant 2 points de retard sur le RC Lens, qui est 2e.

La 2e place est synonyme de qualification pour la phase de poules de la Ligue des Champions. La 3e place implique de passer par les barrages et les préliminaires, qui sont toujours compliqués. Elle désorganise la préparation estivale et génère beaucoup d’incertitude sur les futures recettes financières.

Les dirigeants marseillais n’attendent bien sûr pas le dernier moment pour travailler le recrutement. Mais l’orientation qui sera donnée pourrait évoluer considérablement si les hommes d’Igor Tudor parvenaient à repasser devant les Lensois.

L’opération s’annonce difficile, avec un déplacement périlleux à Lille, samedi. Le LOSC a notamment ramené le match nul de Monaco, le weekend dernier. Lens ira quant à lui à Lorient.

Un article lu 1849 fois