Lens avantagé, l’OM en colère

L’OM est insatisfait du calendrier du RC Lens, qui affronte ce mardi le Toulouse FC, trois jours après la victoire du club de la Ville Rose en Coupe de France, contre le FC Nantes (5-1).

Pablo Longoria

Selon le coach du TFC lui-même, Philippe Montanier, la programmation du match ce mardi lèse l’OM, en course face au RC Lens (3e) pour la 2e place de la Ligue 1 : « Cela nous gêne de jouer si tôt, parce que ce n’est pas très équitable sportivement. Il faut faire attention à l’équité sportive. On aurait préféré jouer mercredi, comme Nantes. Monaco et Marseille doivent être furieux ».

À noter cela dit que l’an dernier, le FC Nantes, vainqueur de la Coupe de France, avait battu Rennes, prétendant à la Ligue des Champions, trois jours après sa finale victorieuse. Toulouse n’a donc pas encore perdu et une bonne performance des Violets n’est pas totalement à exclure.

L’OM agacé par le calendrier de Lens

Selon les informations de RMC, le président de l’OM, Pablo Longoria, déplore cette programmation du match des Lensois, qui avantage les Sang et Or, qui pourraient jouer contre une équipe démobilisée après son sacre en coupe. D’autant qu’en L1, le TFC, 13e, ne peut plus rien espérer vers le haut du classement, et ne craint plus une éventuelle relégation.

D’après La Provence, Philippe Montanier, le coach de Toulouse, « a mis des mots sur la colère de la direction olympienne ».

Haise impressionné par l’OM

De son côté, le coach de Lens, Franck Haise, va « chercher à gagner » à Toulouse, alors que le podium ne sera « mathématiquement » pas joué à l’issue de la 33e, peu importe le résultat des Lensois ce mardi, alors que Monaco (4e) est désormais loin (61 points contre 66 pour Lens).

Le coach du club nordiste, qui souhaite « vivre de belles choses face à Marseille » ce week-end, a eu « une grosse impression » devant la rencontre des hommes d’Igor Tudor face à l’AJA (3-1), dimanche soir, et appelle ses joueurs à faire « un très bon match » contre l’OM, samedi. Mais avant cela, « il faut faire un gros match » face à un Toulouse peut-être démobilisé.

Comme toujours, l’OM ne devra compter que sur lui-même pour s’en sortir en L1, en ne se laissant pas abattre par les cadeaux de la Ligue envers ses adversaires.

Un article lu 1998 fois