Ex-OM : Galtier contre-attaque, plaintes contre Fournier, Riolo et Molina

Le monde du football français est en émoi, suite aux divulgations des derniers jours. Deux anciens de l’OM sont aux prises : Christophe Galtier et Julien Fournier. Le premier n’entend pas se laisser faire. Le coach du PSG a déposé trois plaintes et tiendra une conférence de presse à 13h00.

Christophe Galtier

L’affaire ne concerne l’OM que de très loin. Christophe Galtier a été formé au sein du club phocéen. Il y a également joué entre 1985 et 1987, puis 1995 et 1997, avant d’y apprendre le métier d’entraîneur au sein de son staff. Le natif de Marseille a ensuite vogué vers d’autres horizons. À Nice, ses prises de position n’ont pas été appréciées lors de l’envahissement du terrain la saison passée. En coulisses, il s’est embrouillé avec un autre ancien Olympien, ex-conseiller de Pape Diouf : Julien Fournier. Sa signature au PSG l’été dernier a été perçue par certains comme l’ultime trahison.

Trois plaintes déposées

Il y a quelques jours maintenant, Romain Molina a divulgué un mail de Julien Fournier dénonçant des propos racistes de Christophe Galtier. Le technicien se serait notamment plaint « du trop grand nombre de joueurs noirs et musulmans » dans son équipe. Après avoir été lourdement accusé, le coach a décidé de contre-attaquer. Trois plaintes ont été déposées : une contre Julien Fournier, Daniel Riolo et Romain Molina, pour diffamation, une seconde pour risque causé à autrui et une troisième contre X pour harcèlement et menaces de mort, après la divulgation de son numéro sur les réseaux sociaux.

Et l’OM, dans tout ça ? Cette affaire n’est pas pour faciliter la situation de Christophe Galtier au PSG. Le coach parisien aura fort à faire pour garder la main sur son groupe ces prochaines semaines, ce qui pourrait favoriser ses rivaux. L’affaire a au moins le mérite de faire oublier la mauvaise passe des Olympiens, qui devront absolument se relancer à domicile contre Troyes, dimanche, pour espérer rester dans le coup pour la seconde place.

Un article lu 1453 fois