Riolo s’en prend à des joueurs, dont Clauss

Selon le journaliste Daniel Riolo, l’OM a baissé le pied depuis sa victoire contre le PSG en Coupe de France, le 8 février dernier.

Daniel Riolo

Sur RMC, après la rencontre face à Lorient (0-0), Daniel Riolo a dévoilé ce qui n’allait pas à l’OM : « Pour l’OM, la mécanique s’est cassée le soir de la victoire contre le PSG en Coupe de France. Ce soir-là, ils ont atteint une sorte de niveau d’excellence. Et derrière, même quand ils gagnaient, il n’y avait plus de magie et de percussion dans leur jeu, cette générosité qu’on avait mise en avant. Il ne se passe plus grand-chose dans leur jeu, tu ne fais plus que voir les individualités qui, à l’image de Nuno Tavares, s’emmêlent les pieds en permanence. »

D’après Daniel Riolo, de nombreux joueurs de l’OM ne sont plus au niveau qui était le leur dans la première partie de la saison : « (Mattéo) Guendouzi a beaucoup baissé de niveau, (Jordan) Veretout et (Valentin) Rongier, ça ramassait tout et ça ne ramasse plus grand-chose. Même (Igor) Tudor, il semble avoir perdu la clé du jeu de l’OM. (Jonathan) Clauss n’est plus là. Désormais, tout semble devoir tenir à un éclair d’Alexis Sanchez, c’est le seul qui fasse la différence. Entre septembre et février, tout ce que faisait Marseille était cohérent, mais ils étaient au maximum ».

Clauss, cible des critiques

Daniel Riolo a notamment pointé du doigt Jonathan Clauss, en dedans depuis plusieurs semaines malgré des statistiques honorables cette saison (10 passes décisives en 34 matchs) : « On dit que (Jonathan) Clauss a mal pris sa non-sélection avec l’équipe de France, OK très bien, mais on est en avril, il va revenir à un moment ou pas ? (Mattéo) Guendouzi, tout va bien, il va à la Coupe du monde et participe à l’aventure, mais quand il revient, il disparaît. C’est quoi l’histoire des mecs qui d’un coup ne sont plus au niveau ? Une saison, ça dure un an, pas trois mois. »

Cela dit, l’espoir de l’OM réside chez les concurrents, pour Daniel Riolo : « La saison se joue là et c’est là que l’OM baisse, la chance qu’ils ont, c’est que Monaco, Rennes et Lille n’avancent pas. Mais bon, si Lens perd au Parc (samedi contre le PSG, ndlr) et que l’OM gagne à domicile, ça va s’inverser ».

En effet, en cas de victoire dimanche soir, l’OM passera devant Lens, si les Nordistes s’inclinent à Paris. Marseille reçoit Troyes, le 18e de la Ligue 1.

Un article lu 2056 fois