Frustré du nul, Tudor s’en prend à Lorient !

L’OM d’Igor Tudor est allé à Lorient pour faire un match nul sans but (0-0), ce dimanche soir, pour la 30e journée de Ligue 1.

Igor Tudor

Devant la presse, l’entraîneur croate s’est dit satisfait du visage affiché par son équipe, malgré le nul : « On a été très sérieux aujourd’hui sur le terrain. Le match était parfait, il a juste manqué le but, en fait, à la fin. J’ai vraiment aimé beaucoup de choses, sauf que nous n’avons pas gagné. Les joueurs ont mis une grosse intensité, avec de belles choses balle au pied. Et sans ballon, nous avons bien joué, évité les contre-attaques. Mais il a manqué quelque chose devant ».

Par ailleurs, Igor Tudor ne s’inquiète pas pour la course à la C1, alors que l’OM est 3e, à 2 points de Lens (2e) et 3 points devant l’AS Monaco (4e) : « Non, pas du tout, je suis très positif, l’équipe m’a vraiment plu. (…) Le seul problème, c’est que quand on gagne, c’est facile, on pense qu’on a tout bien fait, et quand on fait nul, on pense qu’on a tout mal fait. C’est typique du foot. Le match a été meilleur que celui à Reims (victoire 2-1), avec une belle intensité, une qualité de jeu, une intensité sans ballon, surtout. On fait mieux, mais… »

« Lorient ne voulait pas jouer »

Au micro de Prime Video, l’ancien coach de l’Hellas Vérone, qui avait loué la Ligue 1 dans L’Équipe il y a peu, a taclé durement le FC Lorient, coupable de ne pas avoir joué ce dimanche soir selon lui, tout en envoyant une pique au football français en général : « Lorient ne voulait pas jouer. Ils ont défendu en bloc bas et ont tenté de piquer sur les contres. C’est un match typique du football français. »

En méforme ces dernières semaines en termes de résultat, l’OM d’Igor Tudor a vu le PSG (1er) s’évader ce week-end, après sa victoire contre Nice (2-0), et Lens prendre deux unités d’avance, à 8 journées de la fin. Une bien mauvaise opération, alors que Lorient, qui affichait peut-être un visage défensif ce dimanche, ne pouvait compter sur quelques-uns de ses meilleurs joueurs, dont Enzo Le Fée.

Un article lu 1589 fois