Benneteau : « Bien sûr que Rabesandratana fait faute sur Ravanelli… »

Julien Benneteau, ancien tennisman, s’est exprimé sur sa passion pour l’OM. L’actuel capitaine de l’équipe de France de Fed Cup a confié avoir trimbalé son écharpe de supporter sur tous les cours du monde.

Fabrizio Ravanelli

Dans La Provence, Julien Benneteau a commenté sa passion pour l’OM, qui date des années Bernard Tapie. L’ancien tennisman se rappelle des épopées européennes de la fin des années 80 : « Mon père travaillait de temps en temps à Marseille, il allait au stade, me racontait les ambiances du Vélodrome. Cet amour-là commence en 89, mes premiers souvenirs sont lors du match contre Benfica (le match de la main de Vata, NDLR). C’était la plus belle équipe en
France et en Europe »
, a-t-il confié au quotidien. Le natif de Bourg-en-Bresse était fan de Chris Waddle : « Je suis gaucher du pied, je jouais milieu droit quand j’étais petit, mon idole était Chris Waddle. Waddle, c’est la beauté de l’artiste, son but contre Milan (en quart de finale retour de C1, mars 1991), c’est un souvenir qui marque, comme celui de Boli contre Paris trois jours après la finale remportée à Munich, c’était fantastique. »

Lors de ses voyages, Julien Benneteau gardait avec lui son écharpe : « Mon écharpe ‘champions d’Europe 93’ a fait le tour du monde 15 années de suite avec moi », a-t-il indiqué. L’ancien joueur de tennis est enfin revenu sur un épisode lié au Classique PSG-OM : le penalty obtenu par Fabrizio Ravanelli au Parc des Princes. Au contraire des télévisions, lui n’a pas oublié le ralenti montrant que Rabesandratana avait bien touché la jambe de l’Italien : « Mais bien sûr qu’il fait faute ! Au pire, il ne le fauche pas, mais il y a un mini-contact, il ne peut pas faire exprès en pleine course de se mettre la jambe droite sur le mollet gauche et de tomber de manière aussi naturelle. En tout cas, j’ai bien aimé ce match : j’étais à l’Insep, il y avait beaucoup de Parisiens avec moi, ça chambrait pas mal ! »

Comme l’ensemble des fans olympiens, Julien Benneteau attend avec impatience le duel à venir contre le PSG de Christophe Galtier. Le match est programmé dimanche soir.

Un article lu 2369 fois