Le Graët compte « prendre son temps »

Apparemment pas gêné par la conclusion accablante de l’audit, Noël Le Graët souhaite pour l’instant conserver son poste de président de la FFF. L’avocate du Breton dénonce "un rapport d’exécution" visant à l’abattre.

Noel Le Graet et Gianni Infantino

Sur RTL, l’avocate de Noël Le Graët, Florence Bourg, a annoncé la couleur concernant son avenir. Le président âgé de 81 ans ne compte pas faciliter les affaires de ses détracteurs : « À ce stade, pour le moment, il prendra sa décision tranquillement et certainement pas sous la pression de la ministre, puisqu’il y a une grosse influence politique. Il prendra sa décision tranquillement, il n’y a pas le feu à la Fédération française de football. Il prendra son temps », a-t-elle confié.

« Il a un sentiment d’injustice totale »

Noël Le Graët se prend pour la victime : « Il a un sentiment d’injustice totale et à juste titre parce que ce rapport et cette enquête sont intervenus de manière scandaleuse. » L’avocate dénonce un rapport orienté. Elle n’a pas vu de SMS à caractère sexuel : « Je suis désolée de vous dire qu’il n’y a pas de SMS à caractère clairement sexuel dans le rapport. »

Noël Le Graët n’a apparemment pas conscience de la portée de certains propos qu’il a pu tenir. Un membre du COMEX, Eric Borghini, a déjà annoncé qu’il claquerait la porte, si l’ancien président de Guingamp restait à son poste.

Un article lu 1512 fois