Boghossian : « il faudra ériger une statue à Deschamps »

Alain Boghossian a souligné l’importance de Didier Deschamps, au sein de la sélection française. Le joueur formé à l’OM pense qu’il faudra lui ériger une statue, s’il remporte à nouveau le Mondial.

Alain Boghossian

Dans un entretien accordé à La Provence, Alain Boghossian a confié le bien qu’il pensait de son ancien partenaire de l’équipe de France, Didier Deschamps. L’ex-milieu de terrain pense que le technicien fait l’unanimité, en interne : « Il a transmis aux joueurs la foi en ses choix tactiques. « Si vous vous adaptez à ce que je propose, il y a moyen d’aller loin. » Le travail de Griezmann, qui est le joueur de cette coupe du monde, la très belle performance de Rabiot, l’éclosion de Tchouaméni, qui sait rester en place, c’est à Didier qu’on les doit. Après, il sait qu’il a Giroud, déjà essentiel en 2018, même s’il n’avait pas marqué de but, mais qui mobilise du monde à son marquage et qui va être un poison pour les Argentins », a-t-il expliqué. Alain Boghossian est confiant, avant la finale : « Cette coupe du monde se joue toujours à des détails. Il faut rester vigilant. Mais je sens que la France va encore gagner. Grâce à Didier. Il y est pour beaucoup. Il faudra lui ériger une statue. »

Pour rappel, il s’agit de la quatrième finale des Bleus, depuis 1998, dont deux ont été gagnées. L’Argentine a perdu ses deux dernières finales, face à l’Allemagne (0-1 après prolongation, en 2014) et la RFA (0-1, en 1990).

Un article lu 1201 fois