Les Marseillais heureux pour Maradona

Diego Armando Maradona ne laisse personne insensible. Interrogés sur le au sujet de sa nomination à la tête de la sélection Argentine, Eric Gerets et Karim Ziani ne tarissent en effet pas d’éloges à son sujet. L’entraîneur belge, qui se souvient avoir joué contre El Pibe de Oro à l’occasion des Coupe du Monde 1982 […]

Diego Armando Maradona ne laisse personne insensible. Interrogés sur le site officiel de l’OM au sujet de sa nomination à la tête de la sélection Argentine, Eric Gerets et Karim Ziani ne tarissent en effet pas d’éloges à son sujet. L’entraîneur belge, qui se souvient avoir joué contre El Pibe de Oro à l’occasion des Coupe du Monde 1982 et 1986, lui exprime ainsi tous ses voeux de réussite : « j’espère qu’il fera aussi bien qu’en tant que joueur. C’était énorme et pour moi c’est le meilleur joueur du monde et le meilleur que je n’ai jamais rencontré en tout cas. Il faudra voir ce que cela va donner et s’il sera capable d’être un vrai leader pour l’équipe d’Argentine. » L’international algérien, qui occupe le même poste sur le terrain que l’ancien champion du Monde, est tout excité à l’idée de pouvoir le rencontrer à l’occasion du match amical qui opposera la sélection argentine à la France en février prochain : « c’est le meilleur joueur des tous les temps et j’espère qu’il va donner son savoir à une équipe qui déjà extraordinaire. Avec lui à sa tête, ça peut faire très très mal. J’irai le voir au Vélodrome même si je dois jouer avec l’Algérie, je trouverai une solution parce qu’une telle occasion ne se représentera pas dix fois. Il y a les bons joueurs, les grands joueurs et les extra-terrestres où il n’y a que lui et peut-être Ronaldo à son époque du Barça. C’est un monde à part, il n’y en aura qu’un comme lui. »
Si la biographie de l’ancien joueur de Naples et du FC Barcelone ne mentionnera probablement pas ce détail, les Phocéens n’oublieront quant à eux jamais que Diego Armando Maradona a manqué de peu de porter le maillot de l’Olympique de Marseille en 1989 et 1992. Le destin en a voulu autrement, mais il gardera toujours une place à part dans le coeur de ces derniers.

Un article lu 2983 fois