L’OM encore devant la justice

C’est aujourd’hui que la Cour de cassation examine le pourvoi de l’actionnaire majoritaire du club, Robert Louis-Dreyfus, et de l’ancien entraineur, Rolland Courbis après le jugement rendu en appel il y a un an. Entre 1997 et 1999, quinze transferts avaient été jugés douteux par la justice et plusieurs dirigeants, agents de joueurs et intermédiaires […]

C’est aujourd’hui que la Cour de cassation examine le pourvoi de l’actionnaire majoritaire du club, Robert Louis-Dreyfus, et de l’ancien entraineur, Rolland Courbis après le jugement rendu en appel il y a un an.

Entre 1997 et 1999, quinze transferts avaient été jugés douteux par la justice et plusieurs dirigeants, agents de joueurs et intermédiaires avaient été condamnés. 28 millions d’euros auraient été détournés des caisses du club au travers des transferts de Dugarry, Blanc, Makélélé, Ravanelli, Moses, Rojas, Edson, Bakayoko, Berizzo, Calandria, Montenegro, Diawara, De La Pena, Perez et Domoraud.

En première instance, en juin 2006, les sanctions furent :
– Roland Courbis (entraineur olympien à l’époque) : 2 ans de prison ferme et révocation de sursis partiel de 18 mois (3 ans et demi de prison ferme au total) ; 375 000 euros d’amende ; interdiction de pratiquer une activité liée au football pendant 5 ans pour avoir touché des commissions lors des transferts de joueurs et avoir été complice du versement de commissions douteuses à des intermédiaires et joueurs.
– Robert Louis-Dreyfus (actionnaire majoritaire du club) : 3 ans de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende. Convaincu d’abus de biens sociaux pour avoir cautionné le système de fraude mis en place.
– Gilbert Sau (agent de joueurs) : 18 mois de prison ferme, 300 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’activité liée au football.
– Licio D’Onofrio (agent de joueurs) : 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis, 375 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité liée au football.
– Bernard Almeras (intermédiaire) : 1 an de prison avec sursis, 20 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité liée au football.
– Jean-François Larios (agent de joueurs) : 2 ans de prison avec sursis, 200 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité liée au football.
– Charles Camporro (directeur sportif des Girondins de Bordeaux à l’époque des faits) : 6 mois avec sursis, 10 000 euros d’amende.
– Rolf Wegener (agent de joueurs) : 1 an de prison avec sursis, 150 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité liée au football.
– Denys Angeloglou (avocat et ami de Robert Louis-Dreyfus) : 1 an de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende.
– Marcel Dib est le seul prévenu relaxé.

En octobre 2007, la Cour d’Appel d’Aix-en-Provence avait rendu le jugement suivant :
– Rolland Courbis : 2 ans de prison ferme et 200 000 euros d’amende.
– Robert Louis-Dreyfus : 10 mois de prison avec sursis et 200 000 euros d’amende.
– Licio D’Onofrio : 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis, 200 000 euros d’amende et 2 ans d’interdiction d’activité liée au football.
– Gilbert Sau : 18 mois de prison ferme, 300 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’activité liée au football (même peine qu’en première instance).
– Bernard Almeras : 1 an de prison dont 6 mois ferme, 20 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’activité liée au football.
– Edmond Adam : 1 an de prison avec sursis, 30 000 euros d’amende et 5 ans d’interdiction d’exercer une activité liée au football.
– Jean-François Larios : 6 mois de prison avec sursis et 50 000 euros d’amende.
– Charles Camporro : 6 mois de prison avec sursis, 10 000 euros d’amende. C’est la même peine qu’en première instance.
– Rolf Wegener : relaxé.
– Denys Angeloglou : relaxé.

Un article lu 5503 fois