LFP : la répartition du paiement de CVC a été validée, l’OM lésé ?

La LFP a révélé que le collège de Ligue 1 avait trouvé un accord concernant la répartition du montant versé par CVC. L’OM percevra 90 millions d’euros, soit autant que Lyon et à peine plus que Nice, Rennes, Lille et Monaco.

LFP

Selon les informations de L’Équipe, 1,130 milliard d’euros seront destinés aux clubs, sur les 1,5 milliard versés par CVC pour acquérir 13 % de la prochaine société commerciale de la LFP : 100 millions d’euros seront mis de côté, 100 millions seront utilisés pour les frais de fonctionnement de la structure, et enfin 170 millions d’euros serviront à rembourser le prêt garanti par l’État (PGE) qui a compensé la réduction des droits TV, en 2020.

C’est donc fait, le collège de Ligue 1 a validé la répartition de ce 1,130 milliard d’euros. Et l’OM (comme d’autres clubs) ne paraît pas avoir la part du gâteau qui correspond à ce qu’il apporte à la Ligue 1 (une vieille habitude…). En échange de ses Prime times systématiques et de ses belles audiences, le club phocéen percevra 90 millions d’euros sur trois ans. Sa part est la même que Lyon, et bien inférieure à celle du PSG (200 millions d’euros). Nice, Rennes, Lille et Monaco sont eux bien lotis étant donné qu’ils croqueront 80 millions d’euros chacun. Enfin, les autres clubs bénéficieront de 33 millions d’euros (Lens, l’ASSE ou Bordeaux y compris).

À noter que les parts des droits TV pourraient être revues si leur montant dépasse le milliard d’euros, dans l’avenir. Et la nouvelle répartition serait favorable aux « gros » clubs. Les droits TV internationaux seront quant à eux liés aux points UEFA. Enfin, les recettes digitales seront encaissées individuellement.

Un article lu 4126 fois