Quaresma trop gourmand pour l’OM

Libéré de son contrat ]il y a moins d’une semaine, Ricardo Quaresma pouvait être a priori . En conflit avec la direction du Besiktas Istanbul suite à son refus de prolonger son contrat en baissant son salaire, le feu follet avait été écarté de l’équipe première et placé sur la liste des transferts. Un statut […]

Libéré de son contrat ]il y a moins d’une semaine, Ricardo Quaresma pouvait être a priori une piste qui se tente pour l’OM. En conflit avec la direction du Besiktas Istanbul suite à son refus de prolonger son contrat en baissant son salaire, le feu follet avait été écarté de l’équipe première et placé sur la liste des transferts. Un statut d’indésirable qui a fini par conduire les deux parties à se séparer à l’amiable. A présent sans club, la situation de celui-ci pouvait laisser imaginer de sa part une revue à la baisse de ses émoluments afin de retrouver rapidement un employeur. Que nenni.

En effet, d’après mercato365, l’international portugais ne l’entendrait pas de cette oreille et réclamerait toujours un salaire de l’ordre de 3 millions net par an malgré les difficultés qu’il a rencontrées en Turquie. Un tarif évidemment bien au dessus des moyens olympiens mais également de beaucoup de clubs européens. Avec le départ envisageable de Loïc Rémy, la disponibilité immédiate de l’ex-interiste, sans aucune indemnité de transfert, aurait pu intéresser les dirigeants provençaux pour renforcer l’aile droite de l’attaque marseillaise. Néanmoins, avec de telles prétentions salariales, le milieu de terrain a anéanti tout espoir de le voir débarquer un jour dans la cité phocéenne.

Talentueux mais assez irrégulier, l’ancien stambouliote présente très peu de garanties sportivement et semble donc loin de valoir un tel investissement mensuel. Margarita Louis-Dreyfus rejetterait d’ailleurs probablement un pareil achat s’il se présentait. Peut-être un mal pour un bien coté olympien.

Un article lu 9888 fois