Riolo : « Batshuayi est d’un apport nul »

Dans l’After, après le match nul de l’OM contre Bordeaux (1-1), Daniel Riolo a pointé du doigt les carences de l’effectif marseillais.

Daniel Riolo

« Rekik ou Rolando ? Qu’est-ce qui est le plus grave entre la peste et le choléra ? Quand on saura, on pourra choisir entre Rekik et Rolando », a-t-il déclaré. Quant au secteur offensif, la situation n’est pas réellement différente : « Ocampos ? Je pensais qu’il allait s’améliorer. Mais je ne le vois pas progresser. Bouna Sarr, soyons sérieux, c’est un joueur de Ligue 2 ! Entre Ocampos et Bouna Sarr, je me repose la question : entre la peste et le choléra… L’OM jouait sans son sauveur : Nkoudou. Comment c’est possible que ce joueur-là soit le meilleur de l’OM ? », a-t-il ajouté. Quant à Michel, le journaliste n’est pas convaincu par son rendement : « Michel, un moment, il faut aussi parler de lui. Où il fait progresser les mecs ? L’année dernière, Marseille avait des latéraux qui montaient tout le temps. » Enfin, il s’est violemment payé Michy Batshuayi, auteur d’un match insipide face aux Bordelais : « Batshuayi ne joue pas avec les autres. Il n’est pas avec le collectif. Il va se réfugier derrière les stats mais dans le jeu, il est d’un apport nul. »

Dimanche soir, l’international belge n’a réussi que 59 % des 17 passes qu’il a tenté. Des statistiques, justement, absolument lamentables.

Un article lu 4912 fois