Tonini : « Si rien ne change, cela va mal finir »

Lors d’un article consacré aux supporters de l’OM, et plus particulièrement sur leur avis concernant la gestion du club, Michel Tonini a confié son mécontentement. Le patron des Yankees semble être du même avis que Rachid Zeroual et Christian Cataldo.

Stade Vélodrome

« Si rien ne change, cela va mal finir. Que nous ayons une équipe moyenne, cela peut arriver. Mais là, c’est du grand n’importe quoi. Il n’y a aucune prise de risques, aucune envie de la part des dirigeants qui ne songent qu’à leurs dividendes. (…) Même les abonnés ne viennent plus et cela risque de s’accentuer », a-t-il déploré.

Certains autres responsables sont moins virulents à l’égard de Vincent Labrune : « Sans la direction actuelle, nous n’aurions plus accès au Vélodrome. C’est pourquoi nous aimerions qu’il y ait une convergence entre les gestionnaires du stade et le sportif. Nous ne demandons pas grand-chose. Juste que nous soyons vus comme des supporters comme les autres, qui puissent voir les matchs dans les mêmes conditions que les autres », estime René Poutet, président du Handifan Club. Quant à Gilbert Deukmeudjian, du Club Central des Supporters, il est également plus mesuré : « Nous souhaitons que l’OM redevienne une équipe compétitive, gagner quelque chose cette année et un peu plus de spectacle avec des résultats positifs. »

Un article lu 6100 fois