Cazarre ? C’est de l’humour, on vous dit…

Dans les colonnes de France Football, Julien Cazarre a publié ce que lui avait inspiré la rencontre OM-PSG. Sous couvert d’humour, le natif de Paris livre un récital de clichés et de lourdeurs. Son texte ne s’adresse clairement plus qu’aux Parisiens anti-marseillais.

OM PSG

« À jamais les premiers !!! À jamais les premiers !!! Eh oui, à jamais les premiers à ne tenter aucune frappe dans un match de Ligue 1 contre le PSG, à jamais les premiers à prendre cinq buts au Vélodrome, à jamais les premiers à sortir le capitaine emblématique à la mi-temps parce qu’il est à la rue… Oui, à jamais les premiers.

Mais alors le Champions Project ? On a mal compris. Avec Anguissa, Njie et Bedimo, t’es en plein Champions Project… Champions d’Afrique, peut-être, mais champions quand même. Et attendez que Moukandjo et Mandjeck débarquent en juin, et là c’est tout le coeur des Lions Indomptables qui battra sur la Canebière comme battent les tambours du Burundi dans la vallée du Rift (à lire avec l’accent de la voix française de Morgan Freeman ou à défaut celle de Michel Leeb avec en fond un bon vieux sample de Michel Sardou). Bon, quoi ? L’OM a pris une branlée, et après ? Il vaut mieux perdre une fois 5-1 que 5 fois 5-1… Heu non, il vaut mieux perdre 5 fois 1-1 que… Ah merde, enfin il vaut mieux ne pas perdre 5-1… Voila, c’est ça. »

ou encore : « Après un match pareil, nul doute qu’aucun joueur de Marseille ne voudra aller sur le banc. Non pas que ça soit une question d’orgueil ou l’envie de se racheter, mais j’en connais pas beaucoup qui, après dimanche soir, auront envie de s’asseoir sur autre chose qu’une belle poche de glace… Bielsa était d’ailleurs un visionnaire car lui avait compris dès le départ qu’avec une équipe pareille, il valait mieux, par précaution, se poser sur une glacière. »

Le nouvel hebdomadaire donne le ton sur sa nouvelle ligne éditoriale. Quant à la fameuse impartialité de Canal+ et de RMC…

Un article lu 6943 fois