Di Meco aimait « entendre les os craquer » quand Mozer allait au contact

Au micro de SFR Sport, Éric Di Meco s’est rappelé aux bons souvenirs de Carlos Mozer. L’ancien latéral gauche se souvient d’un joueur particulièrement rugueux.

Carlos Mozer

« C’est dur de l’appeler travailleur de l’ombre car quand il déménageait sur le terrain, ça se voyait, a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision. Carlos Mozer était fort, mais surtout méchant comme pas possible. Je l’ai vu ouvrir des mecs avec des crampons. Il était grand et longiligne, mais avec des os qui ressortent et qui font mal. Quand il rentrait là-dedans, il faisait très mal, et puis il avait une détente merveilleuse. C’était merveilleux d’entendre les os craquer quand il allait au contact (sourire). »

Un article lu 4400 fois