Kad Merad : « J’aime l’âme du Vélodrome »

Kad Merad a évoqué sa passion pour le football. L’acteur est fan de l’OM et de… l’ASSE.

Stade Orange Vélodrome

« Mon ami Christophe Galtier m’invite régulièrement à Lille. On m’a encore proposé d’assister à Marseille-Reims, mais je ne suis pas libre. J’aime l’âme du Vélodrome. Quand il est plein, c’est un spectacle en 3D. Le petit stade à l’anglaise de Saint-Étienne est dingue aussi. Je reste stéphanois de coeur, comme mon père, mais j’adore aussi Marseille », a-t-il lancé au JDD.

« Les antagonismes entre villes me gâchent le plaisir »

Et de poursuivre : « Les mauvaises langues disent que je suis un Footix. Ce n’est pas faux : je suis plus Marseille, mais j’essaie de ne pas rater un match européen de Paris. Et quand on me demande lequel des deux clubs je préfère, je réponds Saint-Étienne, ça m’arrange un peu. C’est lié à mon histoire : j’ai grandi dans la région stéphanoise. Je suis très attiré par le Nord, où je fais beaucoup de choses – les Ch’tis, Baron noir, Les Footeuses… Grâce à mon métier, qui m’a fait interpréter des personnages très variés, je me sens à l’aise partout. »

Il regrette que les rivalités aient pris des proportions trop importantes, dans le football : « Si. En général, j’évite, car je suis tiraillé. J’adore les Verts, comme tout le monde – sauf les Lyonnais. D’ailleurs, les antagonismes entre villes me gâchent le plaisir. Je n’y vois rien de folklorique, ça va trop loin. Au rugby, les supporters sont beaucoup plus respectueux. Et ça ne changera pas tant que joueurs et arbitres ne comprendront pas qu’ils excitent les supporters. Toute la différence est dans l’arbitrage : au rugby, c’est de la pédagogie ; au foot, de l’autorité. »

Un article lu 1775 fois