Cassini : « Lihadji renvoie l’image d’un gamin perdu »

Jean-Luc Cassini a évoqué les difficultés rencontrées par Isaac Lihadji. Le formateur a tenté d’expliquer pourquoi l’attaquant était passé à côté de son début de carrière.

Isaac Lihadji

Interrogé par La Provence, Jean-Luc Cassini a regretté qu’Isaac Lihadji soit parti se perdre dans le nord de la France, sur les conseils douteux de ses agents. « Il aimait le foot. Il avait du talent et était au-dessus par sa technique ou sa vitesse d’exécution. Il y avait peu de joueurs comme lui dans la région », a-t-il expliqué. Le technicien accuse ses représentants : « Isaac s’est fait draguer par tous les agents, s’est retrouvé sur une autre planète. La machine infernale était lancée. Personne n’a su le protéger. Il n’était peut-être pas formaté pour ça. On savait que ça allait venir, mais ça a été mal fait. Boubacar Kamara, c’était une carcasse, il a joué en National 2 à 16 ans et demi. Avec Isaac, il fallait être plus patient », a-t-il ajouté. Et de conclure : « Lille était peut-être un peu trop haut. Il renvoie l’image d’un gamin perdu. »

Poussé vers la sortie par le LOSC, Isaac Lihadhji aurait réclamé un salaire de 150 000 euros au Standard de Liège, qui l’aurait retoqué. Le joueur, qui n’a apparemment pas encore atterri, devra se trouver une autre équipe.

Un article lu 4404 fois