Domenech : « Brighton, c’est Reims »

Dans L’Equipe du Soir, Raymond Domenech a commenté l’arrivée de Roberto De Zerbi à l’OM. L’ex-sélectionneur des Bleus aurait préféré qu’Habib Beye soit choisi.

Raymond Domenech © Icon Sport

Comme on pouvait s’y attendre, Raymond Domenech, dont la rancœur est tenace envers les entraîneurs italiens, a tout tenté pour convaincre le plateau de L’Equipe du Soir que Roberto De Zerbi était un entraîneur de seconde zone.

Expliquant que l’OM aurait dû miser sur Habib Beye, l’ancien joueur de Lyon a fait étalage de sa science en expliquant que sa formation de Brighton était du niveau du Stade de Reims. « Il y avait un beau projet à faire avec Habib Beye. Il était parfait, a estimé Domenech sur La Chaîne L’Equipe. Parce que le club est en reconstruction. Il n’y a pas non plus de certitudes avec Beye, mais ce n’est pas la peine de nous faire rêver avec De Zerbi. Et en versant des salaires mirobolants. Brighton, ils ont fini combien du dernier championnat anglais? Il est derrière tous les gros. C’est Reims, bravo. C’est sa place. Il était à Sassuolo avant et n’a fait qu’une année à Donetsk… Je n’ai rien contre le fait qu’il soit Italien. Il s’est rendu compte que l’année prochaine il allait finir 15e à Brighton, et c’est pour ça qu’il est parti. Mais je ne dis pas que c’est un mauvais entraîneur.« 

Roberto De Zerbi devrait peut-être s’inspirer de Raymond Domenech pour progresser au niveau du coaching. La dernière expérience de l’ex-sélectionneur des Bleus à Nantes est à montrer dans toutes les écoles d’entraîneur.

Un article lu 2712 fois