M. Sarr détaille la méthode Conceiçao

Malang Sarr s’est exprimé sur la probable arrivée de Sergio Conceiçao à l’OM. L’ancien joueur de Porto a décrit sa méthode, qu’il paraît apprécier.

Sergio Conceicao, FC Porto © Icon Sport

Prêté à Porto en 2020, Malang Sarr a progressé sous les conseils de Sergio Conceiçao. Le joueur de Chelsea n’est pas étonné que les négociations aient été longues : « Ah je sais pourquoi, il est spécial ! Il vient sous certaines conditions, car il a besoin de garanties. Il ne va jamais se lancer dans quelque chose qu’il ne connaît pas. Si le projet est à la hauteur de ses ambitions, il va tout donner. Mais si c’est bancal, il ne va pas forcer. Une fois que c’est fixé, peu importe ce qu’il a entre les mains : il va tirer le maximum de ses joueurs », a-t-il expliqué à L’Equipe.

Le défenseur pense avoir progressé avec l’ancien coach de Porto : « Il a réveillé certaines choses chez moi, m’a poussé à travailler des domaines où j’avais du mal. C’est un meneur d’hommes avant tout, même s’il a été un très bon milieu offensif. Sa qualité principale, c’était l’agressivité, défensive ou offensive, et il réussit à la transmettre à ses équipes. Elles ont toujours été des modèles d’intensité. Il veut avancer quoi qu’il arrive… Il ne voit pas les limites, joue chaque match en se mettant dans la tête qu’on peut battre n’importe qui, et il arrive à produire du jeu. C’est comme ça qu’on était vraiment bien en Ligue des champions, contre Manchester City ou la Juventus Turin, avec cette mentalité : ils ont des qualités, on va leur montrer les nôtres. »

« C’est un gagneur et il est prêt à tout pour ça »

Conceiçao sait aussi s’imposer dans le vestiaire : « D’entrée, il a été clair dans le vestiaire : même s’il a beaucoup d’amour pour ce club, on n’est pas là pour être copains. Si vous avez envie de bouder, ce n’est pas un problème. L’essentiel, c’est qu’on donne le meilleur car on a une mission commune. Il y aura des difficultés, il faut les surmonter et survivre pour atteindre l’objectif. C’est un gagneur et il est prêt à tout pour ça. Ça signifie beaucoup de travail individuel, dans le détail. Toute la semaine, il peut rabâcher un point et le répète pour ton intérêt. Il part d’un principe simple : si le joueur s’améliore, l’équipe va s’améliorer. »

Le technicien portugais est particulièrement attaché à la préparation physique. L’été des Olympiens pourrait donc changer par rapport à celui de la saison dernière : « Il attache une importance énorme à la condition physique, ça va avec le jeu qu’il impose, les courses et l’agressivité. Il faut être au top. Il y a un circuit quotidien à faire pour être bien physiquement, il ne perd jamais ça de vue. Pendant les trêves internationales, on avait beaucoup transpiré mais toujours avec ballon. »

Enfin, Malang Sarr a apprécié l’homme : « C’est quelqu’un de chaud, mais il a un bon cœur. Dès que l’équipe n’en fait pas assez, il tape du poing sur la table, il y a eu des moments de colère. Quand on connaît le personnage, c’est normal. Ça ne dure pas longtemps, il n’est pas rancunier. Il ne vaut mieux pas lui répondre et laisser passer… Sur son banc, on l’entend mais ce n’est pas un coach qui est dans la démesure au niveau de la voix. Il a l’air un peu froid mais il reste très proche de ses joueurs. Il les aime, ne triche pas, et va toujours défendre son groupe. » Et de conclure : « En plus, Porto, c’était son club, sa ville, les sentiments étaient multipliés. Il sort vraiment de l’ordinaire et ça colle avec Marseille. »

Un entretien particulièrement intéressant qui donne beaucoup d’éléments sur la façon de travailler de Sergio Conceiçao. Son tempérament devrait bien coller avec l’OM. Mais avant de se projeter, espérons que l’officialisation de son arrivée intervienne rapidement.

Un article lu 1096 fois