L’OM s’impose au Havre, mais rate l’Europe (2-1)

L’OM avait rendez-vous avec Le Havre, ce dimanche, pour la dernière journée de Ligue 1. Il s’est imposé 2-1, mais cela n’a pas suffi pour accrocher l’Europe.

OM, Murillo © Icon Sport

Les Phocéens jouaient leur dernier match de la saison contre Le Havre, ce dimanche. Ils avaient une toute petite chance d’accrocher l’Europe, si Lens et/ou Lyon manquaient leur rendez-vous respectif. Jean-Louis Gasset a opté pour une composition offensive : Lopez – Murillo, Mbemba (c), Balerdi, Garcia – Clauss, Gueye, Veretout, Luis Henrique – Moumbagna, Aubameyang.

Une première période sans but

La première période a été relativement à l’image de la saison. Les Phocéens ont été globalement dominants, mais sans parvenir à trouver la faille. Lopez a dû s’employer pour stopper une tentative de Casimir (7e). Aubameyang a répondu d’une frappe du droit que Desmas a détournée en corner (16e). Ayew a tenté un geste acrobatique, sans danger pour Lopez (23e). Clauss a cadré un tir de près mais Desmas a vu le ballon rebondir sur lui (44e).

Les deux équipes sont revenues au vestiaire sur ce score de 0-0. Lyon et Lens menaient déjà chacun de leur côté.

Aubameyang puis Murillo libèrent l’OM

Les Marseillais ont tenté de trouver la faille au retour du vestiaire, mais Aubameyang n’a pas su cadrer son tir (50e). Moumbagna a pris sa chance du gauche, mais Desmas a sorti le ballon. Aubameyang a hérité du ballon, mais Desmas s’est encore interposé (56e). Aubameyang a finalement libéré les Phocéens en reprenant un centre à ras de terre de Jonathan Clauss (1-0, 64e). Dans le même temps, Strasbourg égalisait contre Lyon. Il restait encore un espoir.

Lopez a sorti une tentative de Casimir, un arrêt superbe à bout portant (69e). Gasset a fait entrer Merlin, Kondogbia et Ndiaye aux places de Garcia, Gueye et Moumbagna (70e). Murillo a doublé la mise d’un tir enroulé du gauche qui a trouvé le petit filet (2-0, 77e). Auteur de deux passes décisives, Clauss a cédé sa place à Sidi Ali (78e). L’affaire semblait dans la poche, mais c’était sans compter sur les Normands et… les Marseillais. Sabbi a repris le ballon après un poteau et marqué, mais le but a été refusé par la VAR (90+1e). Les Havrais ont obtenu un penalty, transformé par Bayo (2-1, 90+7e). L’arbitre a sifflé la fin du match.

Les Olympiens ont fait le job sur l’ultime match, mais Lens et Lyon n’ont pas failli. Les Lyonnais, dont on se moquait allègrement jusqu’au début d’année, ont accroché la 6e place, et les Lensois la 7e. Les Phocéens terminent 8es, ce qui ne leur permettra pas de participer à la Coupe d’Europe la saison prochaine. Un terrible camouflet pour les dirigeants, qui ont tout de même investi 103 millions d’euros pour le recrutement depuis l’été dernier (pour 72 millions de ventes). L’opération relance s’annonce très compliquée cet été, alors que le club sera privé d’une partie de ses revenus la saison prochaine. Place à l’intersaison et au mercato, en espérant plus de réussite.