Reims 1-0 OM : la tactique et les joueurs

Avec un niveau technique effrayant, on a eu l’impression que les Marseillais auraient pu jouer toute la nuit sans être capable de marquer le moindre but et ils s’inclinent donc logiquement face à des Rémois pourtant très moyens.

Reims-OM © Icon Sport

C’est enfin l’avant-dernier match de la saison pour les Marseillais qui se déplacent à Reims alors qu’ils espèrent officiellement encore accrocher une place européenne mais il faudrait faire deux bons résultats hors du Vélodrome à la suite ce qui n’est pas arrivé de toute la saison !

Seuls Valentin Rongier et Bilal Nadir sont indisponibles (blessés) et Jean-Louis Gasset aligne un 5-3-2 avec Pau Lopez dans le but, Jonathan Clauss, Chancel Mbemba, Leonardo Balerdi, Bamo Meïté et Quentin Merlin en défense de droite à gauche ; Geoffrey Kondogbia est le capitaine et le milieu le plus près de sa défense avec Jordan Veretout et Pape Gueye un plus haut ; le duo d’attaque est composé d’Ismaila Sarr et Pierre-Emerick Aubameyang.

Les remplaçants sont Ruben Blanco, Michael Murillo, Ulysses Garcia, Emran Soglo, Jean Onana, Joaquin Correa, Iliman Ndiaye, Luis Henrique et Faris Moumbagna. Simon Ngapandouetnbu, Samuel Gigot, Azzedine Ounahi, Amine Harit ne sont pas dans les 20 joueurs de la feuille de match (Gigot et Harit étant touchés mais ils ont fait le déplacement avec tout le groupe).

 

 

Reims démarre fort mais voit son but rapide refusé pour hors-jeu. Les débats s’équilibrent et Reims ouvre le score après la demi-heure dans une défense phocéenne à la rue.

Dès le retour des vestiaires, l’OM bascule en 4-3-3 avec Luis Henrique qui remplace Meïté. A l’heure de jeu, c’est un 4-2-4 avec l’entrée de Moumbagna puis un 3-2-5 pour les 10 dernières minutes mais il y a très peu d’occasions de revenir au score.

 

 

L’homme du match

Leonardo Balerdi (6) : le plus axial des défenseurs a été en grande difficulté en début de match puis a placé deux têtes offensives. Il a par contre été bien meilleur après le repos avec beaucoup de très bonnes récupérations évitant de nombreux duels à son gardien.

Les autres joueurs

Pau Lopez (5.5) : un arrêt sur un tir à bout portant au quart d’heure, impuissant sur le but rémois, il a été sauvé par sa transversale peu après et a stoppé un tir de près en début de seconde mi-temps.

Jonathan Clauss (4) : un chouia court alors qu’il était en position d’avant-centre avant le quart d’heure, il a été battu dans sa surface plusieurs fois en première mi-temps. Après le repos, une super défense alors qu’il était dernier défenseur et il a décoché une frappe au-dessus à une quinzaine de minutes de la fin juste avant de sortir.

Iliman Ndiaye (non noté) : il a pris la place du numéro 7 et a joué axial en retrait des deux avants-centres. On ne l’a vu que sur deux tirs contrés.

Quentin Merlin (3.5) : si ce n’est un bon débordement, il a été en retard sur l’ouverture du score et on l’a peu vu à son avantage.

Michael Murillo (non noté) : entré pour les 10 dernières minutes à la place de Merlin, il a joué à droite d’une défense à 3 et a été battu en vitesse sur la dernière action.

Bamo Meïté (3.5) : titulaire surprise alors qu’il revenait de blessure et qu’il n’a joué que quelques minutes ce week-end, il a évolué stoppeur gauche. Peu présent alors que les Champenois ont beaucoup joué sur son côté, il est sorti à la pause faute à une prestation médiocre, son impossibilité de tenir 90 minutes et un choix tactique plus offensif.

Luis Henrique (4.5) : il a pris la place du défenseur ivoirien et a évolué ailier gauche. Il a commencé par un tir raté après un bon contre de son équipe et a surtout perdu un duel avec le gardien à 20 minutes de la fin. Comme à son habitude, il a montré de l’envie mais a été bien trop brouillon.

Chancel Mbemba (5) : le stoppeur droit a été l’unique buteur du soir mais c’était contre son camp alors que son adversaire direct allait marquer. Pour le reste, une prestation défensive correcte. Offensivement, un duel aérien gagné sur un corner en fin de première période mais il a été contré.

Geoffrey Kondogbia (3.5) : le capitaine a été beaucoup trop tendre sur l’ouverture du score qui a été refusée puis on l’a trop peu vu.

Pape Gueye (3.5) : un bon ballon offensif mal négocié, un tir contré en début de seconde période et surtout très peu à son avantage à la récupération pour, sans aucun doute, son moins bon match depuis son retour dans le groupe à l’arrivée de Gasset.

Faris Moumbagna (non noté) : il a pris la place du milieu sénégalais peu après l’heure de jeu et n’a pas eu l’opportunité de se mettre en avant même s’il n’a pas rechigné à aller au contact avec les défenseurs rémois.

Jordan Veretout (4) : battu dans la surface par des dribbles d’Ito en début de match, il a trop peu pesé dans le jeu et, excepté un bon coup-franc et une super passe pour Luis Henrique, il n’a pas réussi grand-chose, à l’image de ses coéquipiers.

Ismaila Sarr (3.5) : après une bonne passe pour Aubameyang et un duel perdu avec le gardien en milieu de première mi-temps, on n’a très peu vu l’attaquant Sénégalais qui est devenu ailier droit.

Pierre-Emerick Aubameyang (2) : annoncé malade, il a semblé complètement hors du coup mais, étant donné les qualités des autres attaquants de l’effectif, Gasset l’a laissé sur le terrain toute la rencontre alors qu’il aurait dû se soigner et ne pas être sur la pelouse…

 

 

Avec un niveau technique effrayant, on a eu l’impression que les Marseillais auraient pu jouer toute la nuit sans être capable de marquer le moindre but et ils s’inclinent donc logiquement face à des Rémois pourtant très moyens.

Individuellement, Pierre-Emerick Aubameyang n’était pas dans le coup physiquement alors que Leonardo Balerdi, pour sa seconde période, a été le moins mauvais.

Encore quelques jours à attendre et un dernier match à expédier pour terminer cette pénible saison où le niveau a été affligeant en dehors du Vélodrome. L’objectif prioritaire du club est de trouver très rapidement un entraineur pour la saison prochaine afin qu’il prépare au mieux et au plus tôt 2024-25.