Gasset : « Ce n’est pas le schéma de l’adversaire qui nous a mis en difficulté »

Jean-Louis Gasset OM Benfica © Icon Sport

Jean-Louis Gasset ne comprenait pas l’attitude de son équipe à Bergame, après la lourde défaite concédée (0-3) contre l’Atalanta. Le technicien a accusé ses joueurs.

L’OM est passé à côté de sa demi-finale retour. Comme à Villarreal, l’équipe de Jean-Louis Gasset a totalement pris l’eau. Le technicien a plutôt pointé du doigt le match de ses joueurs : « C’est inexplicable, la semaine dernière on rivalisait avec une bonne équipe et aujourd’hui, alors que l’on jouait pour une finale, on est battu dans l’agressivité, à chaque duel… C’est à l’image de la saison. On avait un peu d’espoir par rapport au match aller, mais on est retombé dans nos travers. Quand on voit les matchs européens qu’on a faits à l’extérieur, on était un peu dans la même léthargie. C’est incompréhensible. »

« À un joueur près, c’était la composition qui était prévue »

Cela se joue selon lui dans les têtes : « Ce n’est pas individuel, c’est un groupe avec qui l’on vit depuis deux mois, qui a souvent bien fait au Vélodrome et pas bien à l’extérieur, et ça va être l’image de cette saison. Il y a un manque de prise de conscience, de personnalité qui fait qu’il n’y a que le Vélodrome qui les transcende. » Gasset a affirmé ne pas avoir été surpris par la composition d’équipe de Gian Piero Gasperini : « À un joueur près, c’était la composition qui était prévue. Ce n’est pas le schéma de l’adversaire qui nous a mis en difficulté. Quand vous êtes battus dans tous les duels, que vous ne récupérez aucun ballon, c’est un problème d’envie, de combat, de duel, ce que j’avais dit avant le match. Bien sûr que j’avais un espoir en ayant vu le match de jeudi dernier, en sachant qu’on s’était hissé à leur niveau et qu’on méritait peut-être de gagner. Je pensais qu’on était capable de réitérer cette prestation, malheureusement ça a été insuffisant. »

Le manque d’agressivité des Marseillais était criant jeudi soir. Mais certains choix du technicien posent également question. D’autant qu’il disposait de plusieurs jours pour préparer l’événement…

Un article lu 1762 fois