Quand Nasri, Beye et Ginola calment Mathoux et Boulleau sur le Parc des Princes

Hervé Mathoux et Laure Boulleau se sont enflammés sur l’ambiance du Parc des Princes avant PSG-Dortmund (0-1) en la comparant à celle du stade Orange Vélodrome. Samir Nasri et Habib Beye les ont calmés. Et David Ginola a acquiescé leurs propos.

Samir Nasri © Icon Sport

Mardi soir, Hervé Mathoux s’est enflammé pour l’ambiance du Parc des Princes. Il a interrogé les anciens Marseillais sur son idée : « Habib, vous qui êtes un adepte du Vélodrome, c’est vrai que l’ambiance est exceptionnelle… Ce soir, ça ressemble un peu à ce qu’on peut vivre à Marseille ? Samir (Nasri) fait non non non de la tête ! », a-t-il lâché.

« Rien n’est comparable à ce qui se passe au Stade Vélodrome »

Nasri lui a répondu : « Il y a une belle ambiance, mais le Vélodrome ça reste le Vélodrome ! Je le répète, l’ambiance est magnifique, ça donne envie de jouer, de remettre les crampons et de jouer. Mais je trouve que le Vélodrome, ça reste le Vélodrome ! » Habib Beye a partagé son avis : « Je suis de l’avis de Samir, pour avoir joué 4 ans à l’Olympique de Marseille. Pour moi ce qui se passe ici ce soir, c’est quand même spécial au Parc des Princes. Ce n’est pas ce qu’on voit d’habitude. Par contre, aujourd’hui, je le redis, rien n’est comparable à ce qui se passe au Stade Vélodrome. Vraiment rien. Ni en France ni en Europe. » Et c’est l’ancien Parisien David Ginola qui a eu le mot de la fin : « Là c’est le côté latin qui parle. Les clubs du Sud font le plus de bruit, on parle plus fort ! Et c’est vrai que ça se ressent dans les stades aussi. »

Ou comment comparer l’incomparable…

Un article lu 18857 fois