L’OM renverse Benfica et arrache la qualification aux tirs au but !

L’OM accueillait Benfica, ce jeudi soir, pour le compte des quarts de finale retour de la Ligue Europa. Il s’est qualifié aux tirs au but (1-0, 4-2 tab).

Faris Moumbagna, Marseille, OM © Icon Sport

Les Olympiens avaient rendez-vous avec le Benfica Lisbonne, en quart de finale retour de la C3. Confronté à neuf absents, Jean-Louis Gasset a opté pour la compo suivante : Lopez – Mbemba, Gigot (c), Balerdi, Soglo – Veretout, Kondogbia, Ounahi – Harit – Ndiaye, Aubameyang.

Les Lisboètes ont obtenu la première occasion. Rafa Silva a hérité d’un ballon dans la surface après une belle combinaison. Son tir a été contré (4e). Ndiaye a répondu pour les Marseillais. Sa frappe a été un peu trop sur le gardien pour représenter un vrai danger (8e). L’OM a dominé, mais Di Maria a trop enlevé un tir du droit qui est passé au-dessus du but marseillais. Harit a mal négocié une nouvelle situation dans la surface. Le Marocain aurait pu tirer (22e). Aubameyang a hérité d’un ballon inattendu à l’extérieur de la surface. Sa reprise un peu dévissée est passée au-dessus (24e).

Marseille domine, mais échoue dans le dernier geste

Les Phocéens avaient 66 % de possession à la 32e minute. Mais les hommes de Gasset éprouvaient toujours des difficultés à se montrer dangereux. La domination stérile a continué jusqu’à la pause.

L’OM a beaucoup dépensé d’énergie en première période. Mais il a toujours manqué la dernière passe. Ndiaye et Harit ont énormément gâché de situations. Murillo a pris la place de Mbemba, qui paraissait diminué.

Le Vélodrome a réclamé une main dans la surface lisboète, au retour du vestiaire. Mais la VAR ne l’a pas validée. Di Maria puis Aursnes ont donné des frayeurs aux supporters marseillais (58e). Ounahi a obligé Trubin à la parade d’une frappe du gauche (58e). Soglo et Ounahi ont été remplacés par Moumbagna et Luis Henrique (59e).

La pression phocéenne s’est accentuée. Trubin a repoussé une tentative de Veretout du genou, alors qu’il avait relâché le ballon sur un corner (67e). Aubameyang a tenté une volée depuis le coin de la surface, mais elle est passée à côté (68e). Moumbagna a été contré par une main dans la surface. L’arbitre n’a pas accordé le penalty, apparemment la VAR était en sommeil (68e). Trubin a sorti une grosse parade au sol sur un tir de Kondogbia. Certainement la plus grosse occasion marseillaise (69e).

Moumbagna libère le Vélodrome

Les Lisboètes ont commencé à sortir, les Marseillais étant moins organisés. Lopez a sorti un énorme double arrêt sur des tentatives de Rafa et Di Maria (74e). Correa a remplacé Ndiaye (75e). Et c’est finalement Moumbagna qui a délivré le Vélodrome. L’attaquant camerounais a repris un centre d’Aubameyang d’une tête puissante qui a transpercé Trubin (1-0, 79e). Le Vélodrome s’est enflammé et les Lisboètes ont tenté de réagir.

Kökçü a trouvé le filet extérieur du but de Lopez (81e) Correa a trop écrasé sa frappe alors qu’il était en bonne situation (85e). Di Maria a mal négocié une tête alors qu’il était seul face aux buts (87e). Benfica a poussé, et l’OM s’est retrouvé dans son camp. Moumbagna a mal négocié un contre intéressant. Gigot a pris un jaune qui le priverait d’une possible demi-finale (89e). L’arbitre a sifflé la fin du match. Les deux équipes ont eu droit à une prolongation.

Benfica a mis le pied sur le ballon. Les Marseillais ont manqué de jus pour aller le presser. Lopez a sorti une tête piquée de Di Maria d’une main ferme. Le Vélodrome a tremblé (98e). Gigot, qui boîtait, a été remplacé par Daou (100e). Aubameyang a tenté un lob de l’extérieur du pied droit. Le ballon est passé proche de la lucarne (101e). L’arbitre a sifflé la pause.

Lopez décisif dans le temps réglementaire et aux tirs au but

Les Lisboètes ont pressé. Lopez a sorti une tentative de Cabral dans un angle fermé (108e). Lafont a pris la place d’Harit (110e). Veretout a été pris de grosses crampes (114e). Benfica a fait circuler la balle. Les Phocéens paraissaient cuits. Veretout a fini par sortir, incapable d’avancer. L’OM a terminé à dix, Aubameyang avait des crampes et d’autres semblaient aussi serrer les dents. Physiquement, cet OM n’était décidément pas au niveau. L’arbitre a sifflé la fin, synonyme de séance de penalties. Un exercice qui n’est vraiment pas le fort de Lopez, qui part quasi systématiquement du mauvais côté.

Le poteau a renvoyé la tentative de Di Maria. Correa a marqué. Lisbonne a égalisé, mais Kondogbia a battu Trubin à son tour. Otamendi a marqué, Balerdi aussi, et Lopez a stoppé le tir d’Antonio Silva. Luis Henrique a fait exploser le Vélodrome en transformant son peno. L’OM s’est qualifié pour les demi-finales de la Ligue Europa. Il affrontera l’Atalanta.

Quel renversement ! Les Phocéens ont livré une grosse prestation ce soir. Il a manqué de la justesse dans le dernier geste. Mais l’OM s’est qualifié et c’est le plus important, dans une saison vraiment difficile. Ce parcours en C3 permet aux supporters de rêver.

Un article lu 1479 fois