Résumé match
PSG - OM

Rudi Garcia a opéré un gros turnover, ce mercredi, en Coupe de France. Mandanda gardait les buts, Sarr et Sakai défendaient sur les côtés, tandis qu'Adil Rami et Aymen Abdennour étaient associés dans l'axe. Luiz Gustavo et Lopez étaient chargés de la récupération, et Ocampos, Thauvin, Sanson et Njie s'occupaient de l'animation offensive. Sans Zambo Anguissa et Payet, il était difficile de voir de l'ambition dans cette équipe. Pas de Payet pour répondre aux menaces. Faisait-on l'impasse ? Ou certains joueurs étaient-ils cramés ?

Les Phocéens ont pressé haut d'entrée. Cela n'a néanmoins pas débouché sur des occasions franches. Les Parisiens se sont vite approchés du but olympien. Mandanda a sorti une première frappe de Berchiche, après une mauvaise relance de Rami (8e). Cavani, seul dans la surface, a frappé au-dessus (10e). Puis les équipes se sont neutralisées, quasiment jusqu'à la pause. Servi par Luiz Gustavo, Lopez a manqué son contrôle. Le ballon est revenu sur Di Maria, dont le tir contré a trompé Mandanda (0-1, 45e+1).

Un ballon perdu là où c'est interdit

Les Marseillais se sont déconcentrés au pire moment. Impossible de faire ce type d'erreur à ce niveau. Et Thauvin, Ocampos et Sanson ont été particulièrement maladroits, dans le secteur offensif. On n'a pas non plus senti l'agressivité qu'il aurait fallu. Les propos de Diarra, la lettre d'Henrique n'ont visiblement fait réagir personne.

Supporters de l'OM au Parc des Princes

Les Marseillais ont lâché le match

Di Maria a doublé la mise, dès le retour du vestiaire. Di Maria a repris un ballon mal dégagé par Abdennour. Le ballon a été contré par Sakai, Mandanda a été impuissant (0-2, 48e). Garcia a commencé à faire tourner. Thauvin, inexistant ce soir encore, a été remplacé par Sari (53e). Luiz Gustavo a laissé sa place à Kamara (58e). Et l'OM a commencé à plier. Draxler a tenté un retourné, non cadré (62e). Mandanda a sorti une tête de Pastore (66e). Sanson est sorti, Amavi est entré (74e). Cavani a inscrit un 3e but face à une équipe incapable de défendre son honneur (0-3, 79e).

La compo voulait finalement tout dire : l'OM n'a pas eu d'ambition, ce soir. Car il est inadmissible d'abandonner un résultat, à 40 minutes de la fin, face au rival parisien. Et, après les propos dédaigneux de Diarra, ceux de Thiago Silva, les menaces sur Payet, ou encore la lettre honteuse d'Antero Henrique, aucune réaction n'a eu lieu !

Certains joueurs olympiens n'ont su se montrer que dans la presse, avant les coups d'envoi. Espérons une forte réaction dans les semaines qui arrivent, car on a beau se dire que ce Paris est trop riche, rien ne peut excuser certains comportements, lorsqu'on porte le maillot phocéen. Seuls les 400 supporters qui ont fait le déplacement ont été à la hauteur de l'événement, ce soir.

Dans l'actualité de l'OM