Résumé match
Caen - OM

Maintenant passés sur le podium, les Marseillais étrennent ce nouveau classement à Caen, équipe du milieu de tableau.
Grégory Sertic reprend à peine alors que Jordan Amavi et Morgan Sanson sont blessés. Rod Fanni, Gaël Andonian, Doria et Yusuf Sari n'ont pas été retenus par Rudi Garcia qui aligne son système habituel, le 4-3-3. Steve Mandanda est le dernier rempart, la défense est composée de droite à gauche par Bouna Sarr, Adil Rami, Rolando et Hiroki Sakai ; Luiz Gustavo et André-Frank Zambo-Anguissa sont les milieux défensifs avec Dimitri Payet en meneur de jeu ; les trois joueurs offensifs sont Florian Thauvin (à droite), Maxime Lopez (à gauche) et Clinton Njie (dans l'axe).
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Henri Bedimo, Aymen Abdennour, Boubacar Kamara, Lucas Ocampos, Valère Germain et Kostas Mitroglou. Christoper Rocchia est le 19ème homme.

Franck Zambo Anguissa, milieu de l'OM

Les Marseillais débutent bien puis la rencontre s'équilibre sans le moindre but avant la pause.
Payet ouvre le score sur penalty avant l'heure de jeu puis l'OM accélère et Thauvin double la mise pour un succès net et sans bavure.

L'homme du match

André-Frank Zambo-Anguissa (6.5) : en plus des récupérations, il a fait plusieurs montées de balle intéressantes pour une prestation aboutie.

Les autres joueurs

Steve Mandanda (6) : une frappe lointaine bloquée en toute fin de première mi-temps, un centre compliqué bien capté et un duel aérien perdu avec Santini en fin de match sont les faits marquants pour une rencontre globalement tranquille.
Bouna Sarr (6) : excepté un dégagement de la tête raté qui a donné un but à Caen (mais Santini était hors-jeu), l'arrière droit a dominé sa zone de jeu grâce à sa tonicité. Il est aussi bien allé chercher le penalty en s'engageant à fond sur un ballon anodin. Après une frappe ratée, il a fait une belle récupération très haute suivi d'une passe pour Payet.
Hiroki Sakai (5.5) : encore très timide offensivement où on ne l'a vu faire qu'un bon centre pour Thauvin, il a par contre bien géré défensivement son couloir.
Adil Rami (6.5) : une prestation solide pour le stoppeur qui a sereinement dominé sa zone avec sa puissance.
Rolando (6) : de retour de suspension, il a été un peu court sur un corner pour ouvrir le score juste avant la pause et, défensivement, il n'a perdu qu'un duel, plein axe en fin de match.
Luiz Gustavo (6.5) : comme Rami, il dégage une impression de puissance et sérénité incroyables en survolant sa zone de jeu avec des récupérations et un positionnement toujours intelligent. Il a aussi placé deux frappes contrées et pris le capitanat à la sortie de Payet.
Dimitri Payet (5) : le capitaine retrouvait une place de titulaire et le poste de meneur de jeu. Si ce n'est deux bons centres en début de match, il a été l'auteur de beaucoup d'imprécisions techniques dont deux coup-franc ratés. Heureusement qu'il n'a pas tremblé pour ouvrir le score sur penalty.
Lucas Ocampos (non noté) : entré pour les 20 dernières minutes à la place de Payet on ne l'a vu faire qu'une frappe sur le gardien.
Maxime Lopez (4.5) : dans un poste très inhabituel d'ailier gauche, il a beaucoup couru mais sans grande réussite. Il est passé meneur de jeu en fin de match.
Florian Thauvin (6) : il aurait dû obtenir un penalty en milieu de première mi-temps puis on l'a peu vu, visiblement manquant de jus. En début de seconde période, sur un bon centre en retrait, il a préféré contrôler au lieu de frapper directement au but. Après un carton pour un geste d'énervement inutile, il a doublé la mise sur une frappe enroulée après un premier tir contré.
Valère Germain (non noté) : il a pris la place de Thauvin pour le dernier quart d'heure.
Clinton Njie (5) : titularisé comme avant-centre après son entrée décisive dans la semaine contre Strasbourg, il a placé une tête trop haute en première mi-temps. Auteur d'une belle accélération juste après l'ouverture du score où il a buté sur Vercoutre, il a été plusieurs fois hors-jeu et est passé à droite à la sortie de Thauvin.

Les Phocéens enchainent donc un nouveau bon résultat face à des Caennais limités et trop défensifs. Cela faisait longtemps que l'équipe marseillaise n'avait pas dégagé autant de sérénité et d'assurance.
Individuellement, Maxime Lopez a été le moins à son avantage alors que le meilleur semble avoir été André-Frank Zambo-Anguissa.
Avant de recevoir Monaco le week-end prochain pour un gros choc, il faudra se déplacer à Epinal en Coupe de France dans la semaine.

Dans l'actualité de l'OM