Résumé match
OM - Strasbourg

Confronté à la blessure de Dimitri Payet et aux suspensions de Rolando et Maxime Lopez, Rudi Garcia a aligné le onze suivant : Mandanda - Sarr, Rami, Abdennour, Sakai - Luiz Gustavo (c), Anguissa - Sanson, Ocampos, Thauvin - Germain.

Une domination stérile

Les Olympiens se sont procuré une grosse occasion par l'intermédiaire d'Ocampos, après une remise de Thauvin. L'Argentin a été devancé de justesse par le portier alsacien (5e). Puis plus rien, sinon des gros tacles strasbourgeois même pas sanctionnés de jaunes ! Un contrôle du ballon stérile pour les Phocéens. Ocampos a eu une seconde opportunité, juste avant la pause, de la tête. Il n'est pas parvenu à cadrer le ballon (47e).

Une première mi-temps indigeste qui contrastait avec la rencontre disputée à Rennes (3-0). Strasbourg tenait le coup, alors que les Phocéens manquaient d'imagination et de... Payet.

Lucas Ocampos, milieu offensif de l'OM

Le début de seconde période a été du même acabit. Ocampos a été remplacé par Payet (56e). Puis Sanson, qui a semblé touché au genou (espérons qu'il ne s'agisse pas d'une rechute !), a cédé sa place à Njie (69e). À partir de ce moment-là, l'OM a paru plus tranchant. Germain a vu sa frappe repoussée par Oukidja et derrière, Njie était hors-jeu (70e). Bien servi par Thauvin, Payet a obtenu un penalty. Germain, comme Thauvin il y a quelques jours, l'a manqué (72e). À quoi ça sert d'avoir des penalties si c'est pour les tirer comme ça ?

Njie, buteur et passeur !

C'est finalement Njie qui a délivré le Vélodrome. À la suite d'un beau travail de Thauvin, le Camerounais a transpercé le filet alsacien ! Ouf ! (1-0, 80e). Les Marseillais ont enchaîné les actions, puis Germain est sorti au profit de Bedimo (86e). Payet, bien lancé en profondeur par Njie (décidément !), a gagné son duel face à Oukidja (2-0, 87e). Le portier strasbourgeois s'est blessé sur l'action. Payet aurait pu inscrire un doublé, mais son tir est passé à côté (92e).

Clinton Njie, attaquant de l'OM

Comme l'a très bien expliqué Franck Sauzée, l'OM a su gagner un match compliqué, ce soir. Cela démontrer une force collective qui avait manqué en début de saison. Ce groupe vit bien ! Marseille poursuit sa belle entame 2018. On sera curieux de voir comment Monaco et Lyon subiront cette petite pression olympienne.

Dans l'actualité de l'OM