Résumé match
PSG - OM

Rudi Garcia n'a pas mis longtemps pour apporter une touche innovante à l'équipe olympienne. Le technicien a opté pour une défense à trois, avec Rolando : Pelé - Sakai, Fanni, Rolando, Doria, Bedimo - Diarra, Anguissa, Thauvin - Njie, Gomis.

Comme on pouvait s'y attendre, le PSG a mis une forte pression d'entrée, pour tenter d'ouvrir la marque très rapidement. Les Olympiens se sont ainsi positionnés très bas. Les accélérations de Di Maria, Lucas et Cavani ont donné quelques frayeurs à une défense en manque d'automatismes. Dans ce début de rencontre, Anguissa s'est notamment montré très maladroit. Le milieu de terrain a perdu plusieurs ballons inadmissibles à ce niveau, rappelant l'absence de Vainqueur. La première frappe a été à l'actif de Di Maria, mais elle n'a pas inquiété Pelé, malgré un rebond assez vicieux (19e). Sakai a également montré de la fébrilité.

Après un long moment indigeste, sans aucune action, le PSG a mis un coup d'accélérateur. Di Maria a déposé un coup franc sur la tête de Cavani, qui a manqué le cadre de justesse. Pelé semblait sur le ballon (34e). Dans la foulée, Aurier a bénéficié d'une belle combinaison mais sa tentative des dix-huit mètres a été bien bloquée par le portier phocéen (35e). Diarra a jusque-là comblé beaucoup de failles. Après une perte de balle de Doria, Cavani a joué le penalty plutôt que le ballon. Monsieur Turpin ne s'est pas laissé abuser (43e).



La pluie a été forte et continue, sur l'ensemble de la première période. Machach a pris la place de Njie, complètement inexistant en première période.

Les Olympiens se sont procurés une première occasion par le biais d'un centre à ras de terre de Thauvin pour Gomis. L'attaquant n'est pas parvenu à le reprendre correctement (48e). Le jeu a été un peu plus équilibré dans les minutes qui ont suivi. Machach a tenté une incursion et un centre qui est passé entre Thauvin et Gomis (63e). Les Parisiens ont de nouveau accéléré et se sont procurés trois corners d'affilée. Puis Di Maria a frappé dans le petit filet de Pelé (67e). Puis Anguissa a laissé filer Cavani, sur un coup franc, qui, esseulé, a placé sa tête au-dessus (69e). Le milieu de terrain ne dispose pas d'un niveau de concentration suffisant pour ce type d'affiche.

Diarra

Thauvin a tenté une incursion, malheureusement, il s'est fait reprendre par Silva. Une intervention exceptionnelle, il faut l'avouer (71e). Fanni a contré une talonnade de Cavani en corner (72e). Maxwell (80e). Puis Cavani a mangé la feuille de match, seul devant le but, sur un centre de Matuidi. Pelé et Doria étaient devancés (81e). Encore une fois, Anguissa a lâché Matuidi. Puis Pelé a fait une sortie autoritaire devant Jesé (84e). Rekik a remplacé Bedimo (90e), et le Néerlandais a offert un coup franc d'emblée à Aurier, près du poteau de corner. Une grosse opportunité. Le ballon est revenu sur Matuidi, qui a été in extremis par Rekik (92e). Et l'arbitre a libéré les Marseillais !

Le premier match nul, depuis très longtemps, dans un Clasico ! On s'en contentera, même si les Phocéens n'ont pas eu la moindre occasion. Le coach a réussi son pari, la solidarité et la performance collective ont été exceptionnelles. L'ère McCourt-Eyraud-Garcia commence par une note positive : Ouf !

À noter que les commentaires de Stéphane Guy, qui n'a cessé de se plaindre du jeu de l'OM et s'est enflammé à chaque action parisienne, ont été exécrables. Peut-être la preuve que Canal+ est tombé très très bas.

Infos sur le match

dimanche 23 octobre 2016 (Saison 2016/2017) - 45 000 spectateurs

Arbitré par Clément Turpin

Onze marseillais

Yohann Pelé, Hiroki Sakai, Henri Bedimo, Rod Fanni, Matheus Doria Macedo, Rolando Jorge Pires da Fonseca, Lassana Diarra, André-Frank Zambo Anguissa, Florian Thauvin, Clinton Njie, Bafétimbi Gomis, Remplaçants Brice Samba, Tomas Hubocan, Maxime Lopez, Bouna Sarr, Aaron Leya Iseka,

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM