Résumé match
OM - Lyon

Pour cette rencontre, Franck Passi a choisi de reconduire l'équipe qui avait débuté le match face à Nice, la semaine passée : Pelé - Sakai, Hubocan, Doria, Bedimo - Vainqueur, Anguissa - Thauvin, Sarr - Gomis. Diarra, qui souffre du dos, est encore absent. Frank McCourt, le futur propriétaire du club, a pris place dans le stade aux côtés de Margarita Louis-Dreyfus.

La première action chaude est à mettre au crédit des Lyonnais. Après un centre de Rybus, Cornet a tenté une déviation qui a été stoppée in extremis par Pelé, alors qu'elle s'apprêtait à franchir la ligne (6e). Sur un corner de Thauvin, Gomis et Doria se gênent alors qu'ils semblaient avoir pris le dessus sur les Lyonnais (13e). Pendant de longues minutes, la bataille a eu lieu au milieu et les actions se sont faites rares. Les Phocéens ont globalement éprouvé des difficultés à construire leur jeu. Finalement, l'OL aurait pu ouvrir la marque par Darder, qui a trouvé le chemin des filets mais dont le but a été refusé pour un hors jeu de Cornet, qui était sur la trajectoire du ballon (34e). Les Phocéens ont obtenu plusieurs corners, mais ne se sont jamais montrés dangereux. Passé le milieu de terrain, les hommes de Passi ont eu des problèmes pour proposer une animation cohérente. La frappe de Vainqueur, dans un angle fermé, a trouvé le petit filet des buts de Lopes (43e).

0-0 à la mi-temps. L'OM a développé un jeu stéréotypé et n'est pas arrivé à surprendre la défense lyonnaise. La qualité des passes n'a notamment pas été suffisante.

McCourt et Eyraud

La seconde période est partie sur le même rythme. Un combat tactique et peu de prises de risque, de chaque côté. Sur corner, Gomis n'est pas parvenu à trouver le cadre. (50e). Dans la surface opposée, Doria a encore réalisé un tacle décisif, face à Darder (53e). À nouveau en situation, Gomis a envoyé un tir au-dessus de la tribune, après une belle combinaison avec Leya Iseka (55e). Les actions se sont enchaînées, pendant quelques minutes, améliorant sensiblement le spectacle. Cabella a remplacé Leya Iseka (58e). Le Belge a encore réalisé une belle prestation. À tel point que l'on se demande si Passi n'aurait pas mieux fait de faire sortir Gomis, lequel a semblé par moments sortir de son match.

Dans la foulée, Rybus, esseulé, a tenté une frappe qui n'est pas passée (trop) loin du but de Pelé (60e). Mbiwa a également manqué de peu de surprendre la défense, après avoir pris Sakai de vitesse (62e). Enfin, Tolisso a expédié une tête puissante sur la barre transversale de Pelé, après une déviation de Rafael (63e). Les Phocéens, comme souvent à ce moment du match, ont connu un gros temps faible. En manque de solutions, ils ont traversé une réelle période de doutes. Après un centre de Thauvin, Gomis a tenté une superbe reprise qui a terminé son chemin dans le petit filet (extérieur) du but de Lopes (65e).

Anguissa, qui a pourtant fait la préparation, a paru accuser le coup, physiquement, et n'a pas paru toujours participer au pressing. Vivement le retour de Diarra ! Alors que le milieu récupérateur était à la ramasse, les Lyonnais ont profité d'une période de flottement pour s'approcher dangereusement du but de Pelé. Sakai a soulagé son équipe in extremis, tandis que Rafael n'a pas cadré la frappe qui a suivi (71e). Njie a remplacé Thauvin (72e), puis Machach a pris la place de Vainqueur (74e). Physiquement, la fin de match s'est annoncée très difficile, alors que d'autres Phocéens semblaient très entamés.

Njie et Machach ont apporté une fraîcheur indéniable, mettant en difficulté les Lyonnais. L'entrée du second a comblé quelques failles au milieu du terrain. Et offensivement, il s'est également montré intéressant. Njie n'est pas parvenu à concrétiser une passe en retrait de Machach (88e). Quelques minutes plus tard, Njie s'est présenté seul face à Lopes, qui est parvenu à dévier le ballon en corner (90e).

Sakai

Finalement, les deux équipes se sont séparées sur ce score nul et vierge. L'OM n'a ni été meilleur, ni pire que l'OL. Tout n'a pas été mauvais. En défense, Doria s'impose comme un solide défenseur. Ses interventions et ses placements sont justes. Sakai a également sauvé quelques situations dangereuses. Quant à Vainqueur, il retrouve peu à peu son niveau. Enfin, Machach et Njie ont révélé quelques aspects prometteurs de leur jeu.

Infos sur le match

dimanche 18 septembre 2016 (Saison 2016/2017) - 32 500 spectateurs

Arbitré par Antony Gautier

Onze marseillais

Yohann Pelé, Hiroki Sakai, Henri Bedimo, Matheus Doria Macedo, Tomas Hubocan, William Vainqueur, André-Frank Zambo Anguissa, Florian Thauvin, Bouna Sarr, Bafétimbi Gomis, Aaron Leya Iseka, Remplaçants Brice Samba, Karim Rekik, Rolando Jorge Pires da Fonseca, Saif-Eddine Khaoui,

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM