Résumé match
Guingamp - OM

Après la terne entame face à Toulouse au Vélodrome, les Marseillais se déplacent en Bretagne face à une autre équipe qui devrait être un concurrent direct au maintien, si un repreneur n'est pas trouvé rapidement et mette en place un réel projet ambitieux pour le club et son équipe.
Henri Bedimo a rejoint Romain Alessandrini sur la liste des blessés et Franck Passi aligne à nouveau un 4-2-3-1 avec Yohann Pelé dans le but, Hiroki Sakai sur la droite de la défense, Karim Rekik à gauche, Doria et Tomas Hubocan dans l'axe ; le capitaine Lassana Diarra et Abou Diaby sont les milieux récupérateurs avec un cran plus haut, de gauche à droite, le trio Bouna Sarr, Rémy Cabella et Saif-Eddine Khaoui ; Bafétimbi Gomis est l'attaquant de pointe.
Le banc de touche est occupé par Brice Samba, Rolando, Zinedine Machach, André-Frank Zambo Anguissa, Maxime Lopez, Florian Thauvin et Aaron Leya Iseka.

Il ne faut que 30 secondes aux Guingampais pour ouvrir le score dans une défense qui fait toujours autant peur aux supporters de l'OM. La suite du début de match est toute aussi effrayante de la part des Olympiens qui se reprennent un peu vers la demi-heure mais ce sont les Bretons qui mènent logiquement au repos.
Guingamp double la mise assez rapidement en seconde période face à des Marseillais apathiques. Thauvin réduit le score dans le dernier quart d'heure mais ce n'est qu'illusion et l'OM s'incline logiquement.

L'homme du match

Yohann Pelé (5) : pas assez précis pour renvoyer le premier tir qui a fini dans ses filets, il a par contre gagné un duel plein axe avec Briand au quart d'heure de jeu. Pas beaucoup sollicité par la suite, il a fait une belle prise aérienne puis a raté une sortie sur un corner.

Les autres joueurs

Hiroki Sakai (3) : battu en vitesse sur la première occasion, il a ainsi été à l'origine de l'ouverture du score ultra-rapide des Bretons. Ridiculisé par Coco à la demi-heure, il a dû faire une grosse faute pour arrêter le Guingampais. Assez étonnamment, les Bretons ne l'ont plus trop sollicité par la suite et il ne s'est illustré sur un centre raté en fin de match.
Karim Rekik (4) : encore aligné sur la gauche de la défense, il a eu du mal dans un poste pour lequel il n'a pas les qualités requises même s'il y met de la bonne volonté.
Doria (3.5) : ridiculisé plein axe par Briand, battu sur un débordement à gauche, il a encore montré de larges limites au marquage.
Tomas Hubocan (4.5) : il n'a pas rattrapé l'erreur de Sakai sur le premier but guingampais mais a quand même limité la casse à plusieurs reprises, étant encore le défenseur le moins à la peine.
Lassana Diarra (4) : très loin de son niveau de l'année passée, il a perdu beaucoup de ballons. Bien placé dans l'axe, il a loupé son tir en début de seconde mi-temps et n'a surtout pas pesé dans le jeu.
Abou Diaby (3.5) : peu présent à la récupération, il a de plus été assez lent quand il avait le ballon. Bref, une prestation faible comme la plupart de ses partenaires. Il est sorti à une vingtaine de minutes de la fin.
Aaron Leya Iseka (non noté) : entré à la place de l'ancien Gunner pour sa première apparition en Blanc, on ne l'a vu que sur une belle percée dans la surface où il a buté sur le gardien sur un tir sans angle.
Rémy Cabella (3) : on n'a quasiment pas vu le meneur de jeu de toute la rencontre, preuve de la pauvreté du jeu de ce tristissime OM...
Saif-Eddine Khaoui (4) : pour sa première titularisation, le nouveau milieu offensif de l'OM a commencé par un tir sans danger puis on l'a très peu vu, comme la plupart des joueurs offensifs de l'OM. Il est sorti avant l'heure de jeu.
Florian Thauvin (non noté) : il a donc joué plus d'une demi-heure. Après un coup-franc raté, il a réduit le score sur un tir de très loin plein axe où il a trompé le gardien grâce au rebond.
Bouna Sarr (4.5) : il a évolué en position d'ailier gauche mais c'est de l'autre côté, à la demi-heure, où il a délivré un très bon centre vendangé par Gomis. Il s'est laissé tomber dans la surface en début de seconde mi-temps pour obtenir un penalty au lieu d'essayer d'attaquer puis est sorti juste après le second but breton.
Maxime Lopez (non noté) : il a fait ses débuts en match officiel avec l'équipe pro et a joué les 30 dernières minutes sans se montrer.
Bafétimbi Gomis (4) : il a débuté par un bel enchainement dos au but mais sa frappe a fini sur le gardien peu avant la demi-heure de jeu. Peu après, il a incapable de pousser dans le but un super centre alors que le gardien était battu. En seconde période, il a effectué un tir dans la surface contré et a été plusieurs fois hors-jeu.

Les Phocéens perdent donc tout à fait normalement pourtant face à un adversaire bien moyen mais le jeu et les qualités montrés sur le terrain confirment que cet OM est un prétendant à la relégation.
Individuellement, des prestations très faibles côté marseillais. Le moins mauvais semble avoir été Yohann Pelé alors que le pire, même s'ils sont nombreux à postuler, semble être Hiroki Sakai ou Rémi Cabella.
Vendredi c'est encore des Bretons que l'OM va affronter, Lorient, pour essayer de montrer mieux que ces abymes de médiocrité que l'on subit depuis le début de saison.

Infos sur le match

dimanche 21 août 2016 (Saison 2016/2017) - 16 000 spectateurs

Arbitré par Benoit Bastien

Onze marseillais

Yohann Pelé, Hiroki Sakai, Karim Rekik, Matheus Doria Macedo, Tomas Hubocan, Lassana Diarra, Abou Diaby, Rémy Cabella, Saif-Eddine Khaoui, Bouna Sarr, Bafétimbi Gomis, Remplaçants Brice Samba, Rolando Jorge Pires da Fonseca, André-Frank Zambo Anguissa, Zinédine Machach,

Les buteurs

Florian Thauvin (76')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM