Résumé match
Trélissac - OM

Alors que le tirage du prochain tour a déjà eu lieu, l'OM clotûre les huitièmes de finale de la Coupe de France en se déplaçant à Bordeaux pour y affronter Trelissac, équipe de CFA.
Michel a décidé de ne pas emmener quelques cadres (Brice Dja Djédjé, Nicolas Nkoulou, Lassana Diarra et Rémy Cabella) alors que Benjamin Mendy et Lucas Ocampos sont toujours blessés. Par contre, c'est la première apparition d'Abou Diaby, plus de 6 mois après son arrivée. Le système est sans surprise, c'est le 4-2-3-1 habituel de l'Espagnol avec le capitaine Steve Mandanda dans le but, Javier Manquillo sur la droite de la défense, Paolo De Ceglie à gauche, Rolando et Karim Rekik dans l'axe ; Alaixys Romao et Mauricio Isla sont les milieux récupérateurs ; Georges-Kevin Nkoudou (à gauche), Romain Alesssandrini (à droite) et Florian Thauvin (dans l'axe) sont les animateurs alors que Steven Fletcher évolue à la pointe de l'attaque.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Stéphane Sparagna, Abou Diaby, Lucas Silva, Abdelaziz Barrada, Bouna Sarr et Michy Batshuayi. Antoine Rabillard est encore le 19ème homme.

Trelissac démarre bien, la défense phocéenne souffre mais Mandanda évite le pire. Contre le cours du jeu, Alessandrini, à la demi-heure, ouvre le score.
Par contre, la seconde mi-temps est facilement maitrisée par les Marseillais. Néanmoins, ils ne doublent le score qu'en toute fin de rencontre par Fletcher.

L'homme du match

Steve Mandanda (7) : il a débuté par un superbe duel gagné en tout début de match puis effectué un arrêt incroyable juste avant la pause. Il a donc été présent aux moments importants. Si ce n'est un tir de loin relâché à la fin des arrêts de jeu, il n'a pas été mis en difficulté.

Les autres joueurs

Javier Manquillo (6) : de retour sur la droite de la défense, il a dominé son adversaire direct notamment par sa vitesse.
Paolo De Ceglie (4) : être dans le onze de départ ne lui était pas arrivé depuis de très longues semaines et il a été mis en difficulté en début de match. Il a ensuite été moins sollicité alors qu'il était clairement le maillon faible de son équipe.
Rolando (6.5) : des interventions propres pour le stoppeur droit portugais qui n'a pas forcé pour prendre le dessus sur Papin, l'attaquant de Trélissac.
Karim Rekik (5.5) : Nkoulou au repos, le Néerlandais a pu retrouver une place de titulaire et il a rendu une copie correcte.
Alaixys Romao (5.5) : une prestation moyenne de la part du Togolais qui a fait le minimum syndical.
Lucas Silva (non noté) : entré en fin de rencontre à la place de Romao, on l'a vu sur un tir contré depuis l'entrée de la surface.
Mauricio Isla (3) : une relance lamentable au quart d'heure et une perte de balle honteuse juste avant la mi-temps ont donné deux superbes opportunités aux Périgourdins. Pour le reste, le Chilien a fait une prestation médiocre.
Romain Alessandrini (6) : après deux entrées en jeu, il était à nouveau titulaire après sa blessure au pied. Il a commencé par une frappe non cadrée en milieu de première mi-temps puis a botté un coup-franc lointain dans le mur. Après un piteux centre alors qu'il était bien placé, il a été précis pour ouvrir le score sur une belle frappe après un une-deux avec Fletcher. Pour le reste, il a été peu à son aise avec une reprise contrée et un bon centre pour Fletcher juste avant de sortir.
Bouna Sarr (non noté) : il a remplacé l'ancien Rennais pour le dernier quart d'heure et on ne l'a vu que sur un bon débordement.
Florian Thauvin (3.5) : il a commencé par un piteux coup-franc qui a été à l'image du reste de son match où il n'a rien réussi ne parvenant pas à faire la décision ou à destabiliser la défense adverse. Il est logiquement sorti à l'heure de jeu.
Abdelaziz Barrada (non noté) : il a pris la place et le poste du joueur prêté par Newcastle pour la dernière demi-heure. Il a effectué un bon geste dans la surface pour éliminer ses adversaires mais son centre n'a pas été à la hauteur. Il a surtout fait une belle récupération et un centre décisif pour le second but.
Georges-Kevin Nkoudou (5) : un tir sur le poteau avant l'ouverture du score et un centre/tir à 20 minutes de la fin sur le gardien pour une performance terne malgré un bon contre et une passe précise pour Fletcher en fin de match.
Steven Fletcher (6.5) : l'Ecossais a donc été titularisé par Michel pour faire enfin souffler Batshuayi. Il a débuté par une tête non cadrée sur un coup-franc puis fait une remise pour Alessandrini sur l'ouverture du score. Auteur d'une belle tête sur un corner, difficilement détournée par le gardien, il a aussi placé une tête en reculant de peu à côté. Il a perdu un duel en fin de match sur un super contre de Nkoudou avec un tir contré qui est passé d'un rien à côté du poteau. Il n'a pas raté le cadre juste après sur un bon centre de Barrada pour le 2-0. Auteur d'un lob raté en toute fin de match, il a quand même été l'auteur d'une bonne prestation.

Les Marseillais ont donc rempli leur contrat, sérieusement, face à une équipe valeureuse qui n'a pas marqué en début de match alors qu'elle en a eu l'occasion.
Steve Mandanda a encore été décisif et important aux moments cruciaux. Par contre, Mauricio Isla et Florian Thauvin ont été les moins bons Olympiens.
L'OM passe donc en quart de finale (et affrontera Granville, un club de CFA2) ce qui donne encore l'espoir de vibrer un peu cette saison. Dès dimanche, il y aura le derby à Nice face à une équipe mieux placée au classement du championnat.

Infos sur le match

jeudi 11 février 2016 (Saison 2015/2016) - 15 000 spectateurs

Arbitré par Mikael Lesage

Onze marseillais

Steve Mandanda, Javier Manquillo, Paolo De Ceglie, Rolando Jorge Pires da Fonseca, Karim Rekik, Alaixys Romao, Mauricio Isla, Romain Alessandrini, Florian Thauvin, Georges-Kevin Nkoudou, Steven Fletcher, Remplaçants Yohann Pelé, Stéphane Sparagna, Abou Diaby, Michy Batshuayi,

Les buteurs

Romain Alessandrini (33') Steven Fletcher (87')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM