Résumé match
Lorient - OM

Sur une pelouse synthétique, le spectacle devrait être bien meilleur qu'à Ajaccio mercredi où le terrain n'avait pas aidé à la prestation pathétique des Olympiens qui se déplacent en Bretagne pour essayer d'enfin regagner en championnat après 4 nuls et une défaite.
Michel n'a pas emmené Brice Dja Djédjé, Paolo De Ceglie, Lassana Diarra, Abou Diaby et Romain Alessandrini, blessés ou pas aptes à jouer sur un terrain artificiel. Stéphane Sparagna et André-Frank Zambo-Anguissa ont encore été laissés à la disposition de la réserve. L'entraineur espagnol revient à un 4-2-3-1 avec son capitaine Steve Mandanda dans le but, Benjamin Mendy, Karim Rekik, Nicolas Nkoulou et Javier Manquillo en défense, de gauche à droite ; Alaixys Romao et Mauricio Isla sont les milieux récupérateurs alors que Rémy Cabella (dans l'axe) et Geroges-Kevin Nkoudou (à gauche) et Florian Thauvin (à droite) sont les milieux offensifs ; Michy Batshuayi est à la pointe de l'attaque.
Le banc de touche est occupé par Yohann Pelé, Rolando, Lucas Silva, Abdelaziz Barrada, Bouna Sarr, Lucas Ocampos et Steven Fletcher.

Après un bon début des Bretons, les Marseillais prennent le match en mais mais c'est Lorient qui ouvre le score sur une erreur de Rekik.
Dès l'entame de la seconde mi-temps, Isla égalise. Les équipes ne semblent pas vouloir tellement l'emporter, sauf Lorient dans les toutes dernières minutes où Mandanda évite encore la défaite aux siens.

L'homme du match

Steve Mandanda (8) : les matches se suivent et se ressemblent : le capitaine a évité aux siens de perdre en multipliant les arrêts, dont beaucoup difficiles, abandonné par sa lamentable défense.

Les autres joueurs

Javier Manquillo (4.5) : passé de droite à gauche à la sortie de Mendy, il a fait une prestation médiocre où il s'est mis en évidence dans les dernières minutes avec plusieurs grossière pertes de balle.
Benjamin Mendy (non noté) : il a été rapidement touché à la cuisse et a donc joué moins d'un quart d'heure.
Lucas Silva (4.5) : rapidement entré avec la blessure de Mendy, il a enfin eu de temps de jeu mais a livré une rencontre plus que médiocre et il a eu du mal à finir, visiblement très fatigué et donc auteur de plusieurs erreurs dans les derniers instants.
Nicolas Nkoulou (4) : à la peine, comme tous les défenseurs en première mi-temps, il y eu un peu de mieux après le repos mais il a terminé par un incroyable raté en fin de match qui a donné une balle de but à Lorient.
Karim Rekik (3) : encore préféré à Rolando, après un mauvais alignement il s'est arrêté de jouer et a laissé Waris ouvrir le score tranquillement. Il est sorti après quelques minutes en seconde période, visiblement touché. Avec cette piètre prestation, sa place de titulaire est en danger.
Rolando (non noté) : il donc pris la place et le poste du Néerlandais et a eu moins de travail que son compère. On l'a vu faire une intervention propre et contrer un tir.
Alaixys Romao (5) : dans le onze de départ grâce à l'absence de Diarra, il a commencé par un bon retour comme dernier défenseur. Il a ensuite beaucoup couru mais loupé quelques passes. A l'entame de la seconde mi-temps, il a fait une belle passe en une touche de balle qui a été au départ de l'égalisation. En fin de match, bien placé sur un centre en retrait, il a raté son tir.
Mauricio Isla (6.5) : il a débuté comme milieu récupérateur et a été replacé sur la droite de la défense quand Mendy est sorti sur blessure. Auteur d'une prestation sérieuse, il a beaucoup proposé des solutions offensives et sur l'une d'elles, il a été bien présent et précis pour égaliser.
Rémy Cabella (5) : il a évolué meneur de jeu axial et a été remuant et assez présent mais n'est jamais parvenu à faire la différence. Devant le but, il a devancé la sortie de Lecomte mais n'a pas cadré sa dévitation en première mi-temps. Il a aussi effectué plusieurs tirs sans danger.
Florian Thauvin (3) : de retour dans le onze de départ, positionné sur l'aile droite, si ce n'est une belle passe pour Cabella en première mi-temps et un bon numéro dans la surface en seconde, il a multiplié les mauvaises passes et n'a rien apporté.
Bouna Sarr (non noté) : il a pris la place et le poste du joueur de Newcastle pour les 20 dernières minutes. Il n'a réussi aucun débordement et a piteusement raté un corner sur le dernier ballon du match.
Georges-Kevin Nkoudou (4) : il a été remuant mais n'a jamais apporté le danger.
Michy Batshuayi (3.5) : seul en pointe, si ce n'est une belle remise pour Nkoudou, un tir contré à l'origine de l'égalisation d'Isla et un dribble suivi d'une frappe forte mais contrée, on l'a très peu vu et c'est trop peu.

C'est encore un match nul qui ponctue une bien faible prestation olympienne. Heureusement que Mandanda était encore là, comme trop souvent, car la défaite n'aurait pas été illogique vu le nombre d'occasions des deux équipes.
Individuellement, Steve Mandanda a bien évidemment encore été le meilleur. Pour le pire Marseillais, ils sont nombreux à postuler mais on peut attribuer ce titre à Karim Rekik pour sa lamentable attitude sur le but breton.
Encore 8 matches à subir avant la fin de ce championnat atrocement pénible, faute à une équipe phocéenne lamentable...

Infos sur le match

samedi 12 mars 2016 (Saison 2015/2016) - 18 000 spectateurs

Arbitré par Ruddy Buquet

Onze marseillais

Steve Mandanda, Javier Manquillo, Benjamin Mendy, Nicolas Nkoulou, Karim Rekik, Alaixys Romao, Mauricio Isla, Rémy Cabella, Florian Thauvin, Georges-Kevin Nkoudou, Michy Batshuayi, Remplaçants Yohann Pelé, Abdelaziz Barrada, Lucas Ocampos, Steven Fletcher,

Les buteurs

Mauricio Isla (46')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM