Résumé match
Reims - OM



L'après Bielsa démarre en Champagne et, après la défaite initiale contre Caen, les Olympiens doivent réagir alors que Reims a commencé par une très belle victoire à Bordeaux.
Franck Passi, pour sa première sur un banc comme numéro 1, doit se passer d'Abdelaziz Barrada, déjà blessé. Mateus Doria a été appelé avec la réserve alors que Javier Manquillo et Abou Diaby ne sont toujours pas prêts. C'est dans un dispositif classique de l'entraineur argentin que son ancien adjoint fait démarrer les Phocéens : Steve Mandanda est dans le but, Brice Dja Djédjé sur la droite de la défense, Benjamin Mendy à gauche, Karim Rekik et Nicolas Nkoulou dans l'axe ; Mario Lemina et Alaixys Romao sont les milieux défensifs alors que Romain Alessandrini, Florian Thauvin et Lucas Ocampos (de droite à gauche) évoluent derrière Michy Batshuayi.
Les remplaçants sont Yohann Pelé, Gael Andonian, Stéphane Sparagna, Baptiste Aloé, Lassana Diarra, Bouna Sarr et Georges-Kevin Nkoudou.

Les Olympiens démarrent bien mais Reims ouvre le score au quart d'heure et ne force guère pour conserver cet avantage jusqu'au repos.
La seconde période est dominée par des Marseillais d'une insigne faiblesse offensive. L'expulsion de Romao à un quart d'heure de la fin met fin à tout espoir de revenir au score pour de très faibles Olympiens.

L'homme du match

Steve Mandanda (6.5) : impuissant sur l'ouverture du score, il s'est montré sur un bon coup-franc en première période et un autre en seconde. Il a surtout gagné un difficile duel à l'heure de jeu pour éviter le 2-0. Il est le seul à avoir fait son match.

Les autres joueurs

Brice Dja Djédjé (4) : pas à son aise aussi bien défensivement qu'offensivement, il a fait beaucoup de mauvais choix mais a tout de même effectué un bon retour en position de dernier défenseur en deuxième mi-temps.
Benjamin Mendy (4) : peu à son avantage défensivement (il a été plusieurs fois été mal positionné), on ne l'a que trop peu vu offensivement.
Karim Rekik (4.5) : très peu sollicité, il a très mal joué le coup sur une action où, en faisant simplement un pas en avant, il aurait mis l'attaquant rémoins hors-jeu et aurait évité un exploit à son gardien pour ne pas prendre de but.
Nicolas Nkoulou (5.5) : le stoppeur droit a été le seul joueur de champ à dominer ses adversaires. Il doit maintenant aussi prendre une vraie place de leader et pouvoir remobiliser ses partenaires dans ce genre de match où l'équipe ne tourne pas rond du tout.
Alaixys Romao (4) : discret dans le jeu, il a placé une tête au premier poteau sur un corner de Thauvin en début de seconde période superbement détournée par Agassa. Mais il a pris deux cartons jaunes et a laissé les siens pour le dernier quart d'heure, sans la moindre chance de revenir au score alors que la faute sur son second carton était complètement évitable.
Mario Lemina (5) : assez effacé et pas dominateur dans sa zone, on ne l'a vu que sur une tête non cadrée.
Romain Alessandrini (4) : positionné sur l'aile droite, il a été en vue dans les premières minutes avec pas mal d'initiatives et deux tirs. Il a peu à peu disparu et, après un piteux coup-franc dans le mur, il est sorti à l'heure de jeu.
Bouna Sarr (non noté) : un bon centre, un autre loupé. C'est tout pour la demi-heure qu'il a passé sur le terrain.
Florian Thauvin (4.5) : dans un rôle de meneur de jeu axial, il a fait quelques bons mouvements en début de match mais a surtout été imprécis sur quelques centres et n'a pas bien botté coups de pied arrêtés.
Lucas Ocampos (4) : l'ailier gauche a décoché quelques tirs mais sans le moindre danger pour Agassa. Comme tous les joueurs offensifs de l'OM, il n'a guère fait peur à la défense rémoise.
Stéphane Sparagna (non noté) : entré après l'exclusion de Romao, son apparition est étrange car il a pris la place d'Ocampos alors que l'OM devait revenir au score. Il a pris une position de milieu défensif.
Michy Batshuayi (3) : fautif sur l'ouverture du score rémoise où il s'est arrêté et n'a pas gêné le buteur dans sa frappe, on l'a ensuite vu sur une faute inutile et violente qui lui a valu un carton complètement évitable. Après sa seul opportunité en fin de match (sur un contre, ponctuée par un tir complètement loupé), il est sorti après une prestation d'une rare faiblesse malgré de l'envie.
Georges-Kevin Nkoudou (non noté) : il a joué une dizaine de minutes à la place du Belge et n'a pas fait mieux.

Au terme d'un match d'un piteux niveau, marqué côté olympien par une incroyable faiblesse dans la dernière passe et en position offensive de manière générale, des centres et coups de pied arrêtés honteux, l'OM s'incline sans avoir eu du caractère pour se révolter et au moins mettre la pression devant le but champenois. De plus, l'expulsion de Romao et des changements étranges, ont ponctué une sale après-midi.
Steve Mandanda a été le seul joueur à faire une prestation acceptable et Michy Batshuayi a été nettement le pire.
Voilà les Marseillais avec 0 point en deux matches après avoir rencontré deux équipes assez faibles. Il faudra donc déjà absolument gagner le week-end prochain face à une autre équipe du même profil, Troyes.

Infos sur le match

dimanche 16 août 2015 (Saison 2015/2016) - 21 000 spectateurs

Arbitré par Benoit Bastien

Onze marseillais

Steve Mandanda, Brice Dja Djédjé, Benjamin Mendy, Karim Rekik, Alaixys Romao, Mario Lemina, Romain Alessandrini, Florian Thauvin, Lucas Ocampos, Michy Batshuayi, Nicolas Nkoulou, Remplaçants Yohann Pelé, Baptiste Aloé, Gaël Andonian, Lassana Diarra,

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM