Résumé match
PSG - OM

Après deux défaites et un match nul face aux Qataris, l'Olympique de Marseille se rend ce soir pour la troisième fois de saison au Parc des Princes pour y affronter le Paris Saint-Germain de Carlo Ancelotti et des gazo-dollars. Défaits assez injustement il y a quelques jours par Ibrahimovic et ses coéquipiers, les Marseillais ont une dernière occasion de se racheter et de s'offrir un bol d'air pour une année 2013 qui commence bien mal avec des défaites contre Sochaux et Nancy. Relégués à 8 points par les Parisiens, les Phocéens ont, avec cette Coupe de France, une dernière occasion d'accrocher un titre cette saison. En seront-ils capable ? C'est toute la question.

PSG - OM minute par minute

Elie Baup a décidé de reconduire le onze qui avait chuté il y a 4 jours face au PSG. On ne change pas une équipe qui perd ? Il faut dire aussi que le coach phocéen n'a pas vraiment le choix avec un banc plutôt famélique. Mandanda dans les buts. Fanni, Nkoulou, Mendes et Morel en défense. Barton, Romao et Valbuena au milieu. Kadir, Gignac et A. Ayew en attaque.
Malgré quelques changements, Ancelotti aligne ce soir une équipe très compétitive. Beckham, Douchez, Sakho, Camara, Van der Wiel, Ménez, Gameiro et Chantome sont titulaires

Les dix premières minutes de jeu sont relativement équilibrée même si le PSG a le ballon et l'initiative du jeu.

10ème minute : centre de Van der Wiel pour Gameiro mais Mendes dégage de la cuisse de façon peu académique
12ème minute : centre de Van der Wiel pour la frappe immédiate du droit de Ménez qui trouve les gants de Mandanda
14ème minute : accélération de Gameiro pour Ibrahimovic pour la défense marseillaise s'en sort comme elle peut grace à un raté du Suédois
15ème minute : centre de Valbuena pour la tête de Gignac qui passe de très peu à côté de la lucarne de Douchez
17ème minute : frappe de Ménez contrée in extremis par un excellent retour de Fanni

Match très enlevé de la part des deux équipes mais on sent Paris tout de même un cran au dessus pour le moment. Aucun phocéen n'est réellement en vue pour le moment puisque l'essentiel du travail des Provençaux consiste pour le moment à défendre.

27ème minute : centre de Beckham pour la tête de Gameiro qui voit le cadre s'échapper
31ème minute : frappe puissante d'Ibrahimovic repoussée par Mandanda

1-0 : Ibrahimovic résiste à Mendes et trompe Mandanda avec une certaine réussite (35ème minute)

Les esprits s'échauffent notamment à cause d'un Zlatan qui mériterait qu'on le calme un peu. Dommage qu'il n'y ait pas de Di Meco dans le onze phocéen. Le Parc des Princes chambre pendant ce temps. Logique.

L'arbitre siffle la mi-temps sur ce court avantage acquis plutôt heureusement par le PSG. Les Olympiens ne montrent pas assez de solidité défensive et de talent offensif pour espérer mieux pour le moment. Barton est très décevant en particulier.

En ce début de seconde période, les Olympiens sont encore en dessous de leur adversaire en terme d'engagement physique. Dommage car c'est une des clés du succès lors de ce style de rencontre.

50ème minute : bonne frappe de Gignac à ras de terre détournée en corner par Douchez
51ème minute : corner de Valbuena pour la tête de Mendes qui ne cadre pas cette bonne occasion

Kadir, Barton, A. Ayew, Mendes passent totalement à côté de cette rencontre. Comment dans ces conditions espérer remporter ce match ?

60ème minute : centre en retrait de Zlatan pour Gameiro mais Mendes veille
61ème minute : corner parisien pour la tête de Camara sauvée sur sa ligne par Gignac

2-0 : faute stupide de Morel sur Ibrahimovic qui conduit à un pénalty tiré par le Suédois qui trompe Mandanda (63ème minute)

Zlatan se met à 3 mètres d'un coup-franc, Morel sur tire dessus et l'arbitre siffle touche. Tout lui est permis, c'est incroyable ... Côté phocéen, aucun attentat, aucune civière. Les Marseillais se la jouent boy-scout et sont en train d'accepter que perdre leur troisième clasico de la saison.

Les Olympiens sont au bord de la rupture. Sur chaque contre, les Parisiens semblent capables d'aggraver le score. Le groupe dont dispose Baup est trop pauvre technique et trop faible techniquement pour pouvoir rivaliser.

78ème minute : sortie de Gignac et entrée de Sougou, nous sommes sauvés

PSG - OM en quelques mots

L'OM perd donc son troisième clasico de la saison (en n'en remportant aucun des quatre disputés). En d'autres temps, cela aurait conduit au limogeage de l'entraîneur, du directeur sportif, au feu dans le Vélodrome pour le prochain match, à l'envoi en CFA de plusieurs joueurs, au départ du propriétaire et/ou du président. Or il ne se passera rien parce que ce club est dans le coma depuis plusieurs années (et même bien avant le titre de 2010). Plus de passion dans les tribunes, plus d'argent dans les caisses, plus de talent sur le terrain, plus de capitaine dans le groupe, plus de compétence dans le secteur technique, plus de boss dans les bureaux, plus de groupe de supporters en phase avec leur base, plus de média local sans compromis. Ce soir, pour la troisième fois, les joueurs de l'Olympique de Marseille (mais méritent-ils de porter ce maillot ?) ont accepté sans broncher, sans se révolter, sans mettre les pieds une énième défaite humiliante. Et vous verrez demain, on trouvera des gens dans ce club pour positiver cette troisième branlée, pour nous dire que l'objectif c'est le podium etc ... Tout simplement une honte.

Infos sur le match

mercredi 27 février 2013 (Saison 2012/2013) - 40 000 spectateurs

Arbitré par Stéphane Lannoy

Onze marseillais

Steve Mandanda, Rod Fanni, Jérémy Morel, Nicolas Nkoulou, Lucas Mendes, Alaixys Romao, Joey Barton, Foued Kadir, André Ayew, Mathieu Valbuena, André-Pierre Gignac, Remplaçants Brice Samba, Baptiste Aloé, Kassim Abdallah, Souleymane Diawara, Rafidine Abdullah,

Les buteurs

aucun buteur olympien

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM