Résumé match
OM - Lyon

Revenu en tête de la Ligue 1 à égalité de point avec le PSG à la faveur d'une courte victoire face au LOSC (1-0) dimanche dernier, l'Olympique de Marseille a l'occasion ce soir de reprendre 3 points d'avance sur le club qatari et d'assommer son opposant du soir, l'OL, dont le président, Jean-Michel Aulas, aura certainement en cas de défaite comme les Flamands des excuses indignes pour expliquer ce revers. Diminués par une attaque décimée (Gignac blessé, Rémy out of order), l'OM a donc l'occasion de rebondir après sa piteuse élimination en Europa League face à Fenerbahçe. Si le championnat est la priorité des dirigeants provençaux, c'est aux joueurs ce soir de montrer qu'ils ont compris le message. La grande inconnue demeure toutefois bien sur la gestion par l'arbitre, Clément Turpin, du cas Mathieu Valbuena après une nouvelle cabale médiatique qu'il a, assez injustement, du subir depuis 3 jours.

OM - Lyon minute par minute

Elie Baup a décidé de renduie le onze qui avait fait plier Lille dimanche soir. Mandanda dans les buts. Fanni, Diawara, Nkoulou et Morel en défense. Barton, Kaboré et Cheyrou au milieu. Valbuena, A. Ayew et J.Ayew en attaque. Plus préoccupée par le marketing que par l'identité du club, les dirigeants de l'OM ont décidé de jouer en noir et de laisser Lyon en blanc. Du grand n'importe quoi.

L'Olympique Lyonnais aligne une équipe en partie très jeune puisqu'à moitié composée de jeunes issus du centre de formation. Lisandro Lopez fait notamment partie des grands absents avec Yoann Gourcuff. Comme à l'accoutumée cette saison, le Stade Vélodrome est loin d'être plein alors que sa configuration est pourtant réduite par les travaux de rénovation.

1ère minute : mauvais dégagement d'Umtiti que J. Ayew récupère et propulse du droit sans trouver le cadre
2ème minute : sur un ballon perdu par Barton, Gomis s'avance face à Mandanda qui le désarçone en pleine surface : pénalty

0-1 : Gomis exécute lui-même le pénalty et prend à contre-pied Mandanda (4ème minute)

Difficile de dire s'il y a penalty ou pas. Dugarry estime que l'arbitre a été très sévère avec les Marseillais. Pourtant il semble qu'au ralenti, le portier provençal touche bien l'attaquant lyonnais. Ce match commence bien mal ...

14ème minute : bon centre de Fanni pour la tête au premier poteau de J. Ayew qui oblige Vercoutre à un superbe arrêt

Diawara a permuté avec Nkoulou pour se mettre dans la zone de Gomis qui aimante les ballons lyonnais pour le moment. A peu de joueurs, les hommes de Rémi Garde posent de vrais problèmes même si c'est l'OM qui a l'initiative. Comme à son habitude, Valbuena est très bon. Barton, lui, comme Kaboré est aux fraises.

19ème minute : J. Ayew chipe le cuir dans les pieds de Vercoutre mais n'arrive pas hélas à placer le ballon dans les buts lyonnais

Le rythme élevé du début de rencontre est un peu retombé. Marseille a beaucoup de mal à poser son jeu sur une pelouse en mauvais état et avec un milieu de terrain de piètre qualité. On se demande pourquoi d'ailleurs Kaboré a été à nouveau titularisé alors qu'il est assez régulièrement très médiocre.

33ème minute : beau centre de Ghezzal du gauche pour Gomis mais Nkoulou est là pour repousser le ballon

0-2 : centre lyonnais pour Gomis qui profite des largesses de Diawara, dribble Mandanda et marque dans le but vide (34ème minute)

Ce match est réellement très mal engagé. On voit en tout cas le cran d'écart entre les jeunes offensifs lyonnais et les pros de l'équipe phocéenne (Barton, Kaboré notamment) qui émargent des salaires indécents et se révèlent totalement nuls sur cette rencontre. Autre point d'achopement, Kaboré est dans l'axe et distribue le jeu. Quand on connait sa médiocrité en tant que passeur et son absence de créativité, on comprend pourquoi Marseille ne met pas de danger sur le but de Vercoutre.

Trois Marseillais sont au niveau suffisant pour faire quelque chose ce soir : Fanni, Valbuena et J. Ayew. Sauf qu'un match se joue à 11 et que les autres olympiens sont d'une pauvreté technique consternante.

L'arbitre sifflent la fin de la première période. Quelques timides sifflets descendent des tribunes. Même le Vélodrome est anesthésié.

45ème minute : Rémy rentre à la place de Barton passé totalement à côté de sa première période.
46ème minute : dos au but, A. Ayew se retourne et adresse une frappe sèche du gauche repoussée par Vercoutre

0-3 : bijou lyonnais avec un centre de Lacazette et une reprise de volée superbe de Malbranque qui trompe Mandanda (47ème minute)

Que les choses soient claires : les Marseillais reçoivent une raclée, une leçon de football. Face aux bourrins déménageurs de Marseille, Lyon a misé sur des joueurs offensifs techniques, vifs, intelligents dans le jeu. Labrune dans les tribunes peut savourer. Le stade est à moitié vide et son équipe prend une déculottée. Et le public ne bronche pas ...

52ème minute : centre de Rémy pour a reprise de Valbuena totalement ratée

Les Phocéens se font bouger dans toutes les zones du terrain. Ils courent dans le vide après le ballon qui circulent très vite dans les pieds des Rhodaniens.

57ème minute : Kaboré, nul parmi les nuls, est remplacé par Abdullah qui sera incapable de faire pire

Tactiquement, aucun changement n'est effectué. On continue tranquillement sur ce 4-3-3 qui a montré ses limites à maintes reprises cette saison. Rémy et J. Ayew en pointe ? Noooonnnnnn ... Ne changeons rien surtout de peur que le naufrage ne soit encore plus conséquent. Lamentable.

69ème minute : alerté en profondeur par Reveillere, Lacazette place un puissant droit repoussé par Mandanda

0-4 : centre en retrait de Reveillere pour Gomis qui contrôle, se décale et place un pointu dans les buts olympiens (72ème minute)

4 buts encaissés et personne ne réagit dans les tribunes. Dans les années 80, les virages auraient tout cassé, auraient hurlé leur colère. Là il ne se passe plus rien. L'électrocardiogramme de ce club est plat.

1-4 : enragé, J. Ayew allume son droit dans un angle fermé, Vercoutre repousse et Rémy place son droit dans les buts rhodaniens (77ème minute)

Les commentateurs de Canal+ veulent bien nous laisser croire qu'un retour de l'OM est possible mais Lyon surclasse tellement l'OM qu'on ne voit pas comment cela serait possible. Bon nombre de supporters ont d'ailleurs déjà quitté le stade. Les autres chantent gaiement au lieu de crier leur rage. Incompréhensible.

81ème minute : auteur d'un bon match jusque-là, Fanni prend un rouge sur un tacle trop engagé sur Dabo. Du grand n'importe quoi.

82ème minute : rentrée d'Abdallah et sortie de Valbuena, un des rares à avoir fait son match

Labrune, lui, rigole dans les loges. Hallucinant ...

91ème minute : centre de Bastos pour Gomis dont le tir est arrêté par Mandanda

OM - Lyon en quelques mots

Du début à la fin de cette rencontre, Lyon a surclassé Marseille tant dans l'engagement, la vivacité, le mouvement, l'organisation, la technique, la tactique. Les Olympiens qui avaient réussi - peut-être rétrospectivement avec chance - à gagner Lille il y a quelques jours ont été défaits par une équipe largement meilleure. Mais ce n'est pas grave puisque certains en rient. Mais le public est comme son boss : il s'en fout. Quasiment pas de sifflets pour cette déculottée. L'OM ne passionne plus et ne mérite plus de passion. Vraiment du beau boulot.

Infos sur le match

mercredi 28 novembre 2012 (Saison 2012/2013) - 25 000 spectateurs

Arbitré par Clément Turpin

Onze marseillais

Steve Mandanda, Rod Fanni, Jérémy Morel, Souleymane Diawara, Nicolas Nkoulou, Charles Kaboré, Joey Barton, Benoît Cheyrou, Mathieu Valbuena, André Ayew, Jordan Ayew, Remplaçants Julien Fabri, Lucas Mendes, Pape Daouda M'Bow, Florian Raspentino,

Les buteurs

Loïc Rémy (78')

Remplacements

Avertissements

Les notes de FootMarseille

Précédents matchs de l'OM

Dans l'actualité de l'OM